OIE main website
                                          

 

English









www.rr-africa.oie.int/vpp.html
Copyright © OIE 2015
Organisation Mondiale de
la Santé Animale
Editeur Responsable :
Dr Y. Samake

 

 


Conférence Régionale OIE - AVTA - GALVmed sur le rôle des para-professionnels vétérinaires en Afrique

 



Informations - contexte     Documents     Afrique du Sud           Programme provisoire       Blog

Ceci est la première conférence sur le statut des para-professionnels vétérinaires (PPV) à l'échelle continentale. Il est donc approprié que la Conférence soit organisée conjointement par l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) et l’Association Africaine des Techniciens Vétérinaires (AVTA). La Conférence vise à améliorer la qualité du travail de terrain menée en Afrique à travers le renforcement des liens et de la collaboration entre les vétérinaires et les para-professionnels vétérinaires.

La question de savoir comment opèrent les PPV est particulièrement pertinent pour le continent africain, en raison de sa relative pénurie de vétérinaires (qualifiés), de l’étendue même de ses zones rurales et des systèmes de production nomades auxquels ils sont confrontés, et le manque de supervision ou de surveillance qui en résulte. L'existence des agents communautaires de santé animale (ou ACSA) n’est pas exclusive à l'Afrique, mais a été largement expérimenté en Afrique, dans des situations de paix et dans les zones de conflit.

COMMENT DEFINISSONS-NOUS LE PARA-PROFESSIONNEL VETERINAIRE ?

Para-professionnel vétérinaire (VPP), tel que défini dans le glossaire du Code Terrestre de l'OIE : "désigne une personne qui, en application des dispositions énoncées dans le Code terrestre, est habilitée par l'organisme statutaire vétérinaire à effectuer, sur le territoire d'un pays, certaines tâches qui lui sont confiées (qui dépendent de la catégorie de para-professionnels vétérinaires à laquelle cette personne appartient), sous la responsabilité et la supervision d’un vétérinaire. Les tâches qui peuvent être confiées à chaque catégorie de para-professionnels vétérinaires doivent être définies par l’organisme statutaire vétérinaire en fonction des qualifications et de la formation des personnes concernées et selon les besoins".

Cette définition inclut donc (selon la nomenclature utilisée dans les différents pays) les techniciens en santé animale, les techniciens des animaux de laboratoire, les maréchaux-ferrants de chevaux et / ou techniciens dentaires équins, les agents de production animale, ou les zootechniciens ou encore les agents d'élevage, les agents communautaires de santé animale, les vaccinateurs, les agents de vulgarisation, les infirmières, les inséminateurs artificiels, les inspecteurs des viandes ou inspecteurs des aliments, les techniciens de laboratoires vétérinaires et techniciens de la santé des animaux, qui peuvent tous être enregistrés par le Conseil national de l'Ordre des vétérinaire, tel que confirmé par un article de Bastiaensen et al. (2013) sur les organismes statutaires vétérinaires (VSB) en Afrique (à télécharger ici en Anglais).

Comme on peut le constater dans la liste ci-dessus, certains pays considèrent les "agents communautaores de santé animale » comme faisant partie des para-professionnels vétérinaires et, si la législation le permet. les enregistrent comme tel dans le cadre de l'Ordre Vétérinaire.

LES OBJECTIFS DE LA CONFERENCE

La conférence réunira un nombre limité de représentants africains d'associations / fédérations nationales de PPV (dans de nombreux pays, il en existe plusieurs, pour les infirmièr(e)s, les inspecteurs des viandes, les techniciens de laboratoire, les techniciens de terrain, inséminateurs, etc ...) et d'autre part de représentants des autorités vétérinaires (Directeurs de Services Vétérinaires ou Délégués auprès de l'OIE) et / ou d'organismes statutaires vétérinaires (ordres vétérinaires). Basé sur la composition actuelle de l'Association Africaine des Techniciens Vétérinaires (AVTA), ces 18 pays africains ont été invités à cette première conférence: Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Burundi, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Liberia, Malawi, Namibie, Nigeria, Rwanda, Ouganda, Sénégal, Soudan, Tanzanie et le Togo.

La conférence est organisée en partenariat étroit avec l'Association Africaine des Techniciens Vétérinaires (AVTA) et l'Alliance mondiale pour les médecines vétérinaires du bétail (ou Global Alliance for Livestock Veterinary Medicines, GALVmed). Elle est co-financée par le Ministère sud-africain de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches (DAFF), GALVmed et le Fonds Mondial de l'OIE pour la santé et le bien-être animal, à travers des subventions de la Commission Européenne, octroyées dans le cadre du Projet "Renforcement de la gouvernance vétérinaire en Afrique" (VETGOV ).

         


 
           
 

COMITE D'ORGANISATION

 

Alliance Mondiale des Médicaments Vétérinaires pour l'Elevage (GALVMed) Edinbourgh (Royaume Uni)

Lois Muraguri

Alliance Mondiale des Médicaments Vétérinaires pour l'Elevage (GALVMed) Nairobi (Kenya)

Samuel Adediran

Association Africaine des Techniciens Vétérinaires (AVTA) Nairobi (Kenya)

Benson Ameha

Association Sud Africaine des Para-Professionnels Vétérinaires (Pretoria) Afrique du Sud

Johan Oosthuizen

Direction des Services Vétérinaires de l'Afrique du Sud (DAFF) Pretoria (Afrique du Sud)

Botlhe Michael Modisane

Organisation Mondiale de la Santé Animale (Paris) France

Monique Eloit

Catherine Bertrand - Ferrandis

Organisation Mondiale de la Santé Animale (Gaborone) Botswana

Moetapele Letshwenyo

Mpho Mantsho

Organisation Mondiale de la Santé Animale (Nairobi) Kenya

Patrick Bastiaensen


 
   

 

 
 

does