OIE site principal
                                          

 

English












https://rr-africa.oie.int/
Copyright © OIE 2008
Organisation Mondiale
de la Santé Animale
Editeur Responsable:
Abdoulaye Bouna Niang

 

 


Rapport annuel de la Représentation Régionale de l'OIE pour l'Afrique

Bamako - Mali

2001

Le Bureau Régional de l'Office International des Epizooties pour l'Afrique a été installé officiellement le 17 Octobre 2000 à Bamako, après la signature de l'Accord de Siège entre l'Office International des Epizooties et le Gouvernement du Mali.

Le 1er Décembre 2000 le Docteur Amadou Samba SIDIBE a été nommé officiellement Coordonnateur de la Représentation Régionale de l'OIE pour l'Afrique, en accord avec l'Organisation de l'Unité Africaine/ Bureau Interafricain des Ressources Animales (OUA/BIRA).

Après l'installation officielle de la Représentation Régionale à Bamako, le Coordonnateur OIE s'est attelé à préparer et soumettre le programme de travail au Directeur Général de l'OIE, à l'OUA/IBAR en vue de sa discussion lors de la 14ème Conférence Régionale de l'OIE pour l'Afrique devant se tenir à Arusha (23-26 Janvier 2001).

Le document adopté par les délégués des pays membres a servi de base à la préparation d'un plan annuel de travail visant les trois objectifs prioritaires pour les Services Vétérinaires africains.

Il s'agit de:

  • l'amélioration de l'information sanitaire vétérinaire en Afrique pour un meilleur contrôle des maladies et une assurance qualité des produits de l'élevage,
  • la formation des responsables vétérinaires en administration et gestion des Services Vétérinaires en Afrique pour un renforcement des capacités techniques d'intervention,
  • l'information et la formation sur l'enregistrement et le contrôle des médicaments vétérinaires.

1. Réunions organisées

Le Coordonnateur a préparé un projet de séminaire de formation des Chefs de Services Vétérinaires et des Coordonnateurs Nationaux du PACE, qui a reçu l'approbation du Directeur Général de l'OIE et à été proposé à la Coopération Française pour financement.

L'Accord du Gouvernement français a fait l'objet d'une Convention de financement entre l'OIE et le Ministère des Affaires Etrangères.

L'objectif de ce premier séminaire qui aura lieu à Addis Abeba du 28 au 31 janvier 2002 est de renforcer les capacités de certification des Services Vétérinaires par une meilleure connaissance des normes et systèmes d'information de l'OIE recommandés lors des échanges commerciaux d'animaux et de produits animaux, et aussi de discuter des systèmes d'épidémiosurveillance des maladies émergentes pour une meilleure sécurité sanitaire.

2. Réunions co-organisées, Missions et Visites

Pendant la phase transitoire (Octobre 2000 à Juin 2001), le Coordonnateur Régional du bureau de l'OIE a continué à assumer les fonctions de Coordonnateur Régional du programme Panafricain de Contrôle des Epizooties (PACE) et ceci jusqu'à la clôture du Devis Programme de l'An 1, pour des raisons de gestion financière essentiellement.

Dans ce cadre, le Coordonnateur Régional OIE a co-organisé avec l'équipe de la Coordination Régionale le 3ème Comité Conseil tenu à Addis Abeba du 17-19 Janvier 2000.

Les activités menées ont concerné la finalisation avec l'équipe de la Coordination Régionale de Bamako des documents de projets des pays de l'Afrique de l'Ouest et du Centre non encore approuvés par le Comité Conseil. Ces projets seront approuvés lors de ce 3è Comité tenu à Addis Abeba (17-19 Janvier 2001). Rappelons que le Comité Conseil est présidé par l'OIE.

En marge des travaux du 3è Comité Conseil, le Coordonnateur Régional a participé, au siège de l'OUA, aux discussions pour la réouverture du PANVAC à Debre Zeit ou à son transfert sur Dakar/Sénégal. Ces discussions seront suivies en Mars d'une mission à Dakar auprès des Autorités sénégalaises, qui, à cette occasion, ont donné leur accord pour l'ouverture du PANVAC au Laboratoire de Recherches Vétérinaires de Hann, qui l'avait déjà hébergé lors du programme PARC I.

Il faut souligner que le PANVAC est l'unique laboratoire de contrôle de qualité des vaccins utilisés dans les pays du programme PACE.

Il est évident que cette activité de certification est fortement soutenue par l'OIE qui souhaite renforcer l'expertise africaine.

Le 3ème Comité Conseil du PACE réuni à Addis Abeba (14-21 Janvier 2001) a fortement souhaité l'adhésion de la Gambie à l'OIE et a accepté de faire financer par le PACE la première contribution annuelle du pays.

Ce pays a arrêté la vaccination contre la peste bovine en 1990.

La Mission du Coordonnateur Régional de l'OIE en Gambie (28-31 Mars 2001), a permis de rencontrer les Autorités Gouvernementales gambiennes qui ont montré tout leur intérêt pour adhérer à l'OIE.

Le Coordonnateur Régional OIE a co-organisé avec la Coordination PACE les deux réunions de Coordination du programme PACE Ouagadougou (23-30 Juin 2001) et Entebbe (29 - 31 Août 2001). Lors de ces réunions des exposés suivis de débats ont permis d'approfondir les connaissances des délégués sur la procédure OIE, notamment les conditions nécessaires pour le passage d'une étape à l'autre.

Le Coordonnateur Régional a également participé à la Réunion du Comité Conseil à Nairobi (3-14 Septembre 2001) où des discussions ont également permis d'aborder les modalités de fonctionnement du fonds d'urgence du PACE logé à l'OIE et la conception actuelle des plans d'urgence de lutte contre la peste bovine. Un planning des missions a été préparé avec l'Unité d'Epidémiologie du PACE afin d'apporter un appui commun OIE/PACE sur ces questions dans les premier pays ayant arrêté la vaccination (Sénégal, Gambie, Guinée Conakry, Côte d'Ivoire, Mali).

Les Missions sur la Guinée Conakry (22-25 Octobre 2001) et la Côte d'Ivoire (25-28 Octobre 2001) ont eu lieu. Ces deux pays ont déjà préparé leurs plans d'urgence, avec la collaboration du Coordonnateur Régional OIE et de l'Unité d'épidémiologie de Nairobi.

Concernant la Peste Porcine Africaine, il faut souligner que cette maladie est devenue une préoccupation majeure des pays côtiers d'Afrique de l'Ouest. Le Togo a ainsi saisi le Directeur Général de l'OIE afin de l'aider dans la recherche de financement extérieur pour lutter contre cette maladie. Un Atelier a été organisé par la Coordination PACE à Lomé (29-31 Octobre 2001), en collaboration avec la FAO et la Représentation Régionale de l'OIE. Les recommandations sur la stratégie de lutte ont été adoptées par les pays participants.

3. Participation à des Réunions et Séminaires au Siège de l'OIE.

Trois séminaires d'importance majeure ont eu lieu cette année au siège de l'OIE à Paris. Il s'agit de :

•  La Conférence sur la Fièvre Aphteuse (17-18 Avril).

•  La Conférence sur l'Encéphalopathie spongiforme bovine (11-14 Juin).

•  La 2ème Conférence Internationale de l'OIE sur la résistance antimicrobienne (2-5 Octobre 2001).

Dans le cadre du renforcement des capacités des Services Vétérinaires nationaux, le Directeur Général de l'Office International des Epizooties, a pris l'initiative de discussions avec la Banque Mondiale afin de revoir les politiques concernant l'organisation, les missions et les capacités d'intervention des Services Vétérinaires africains.

En juin 2001, à la suite d'un écho favorable de la Banque Mondiale, une Réunion de concertation fut organisée au siège de l'OIE à Paris. Cette réunion a regroupé les principaux Bailleurs de Fonds et Organismes de Coopération Internationale (FAO, Banque Mondiale, Union Européenne, OMC, OMS, France etc).

A la suite de cette réunion de concertation, il a été décidé d'organiser un Atelier International sur la Sécurité Sanitaire des Aliments et les Services Vétérinaires, lors du Congrès Mondial Vétérinaire devant se tenir à Tunis en 2002.

Cet Atelier qui est prévu du 25 au 29 Septembre 2002, sera cofinancé par l'OIE, la FAO, la Banque Mondiale, l'OMC et l'OMS).

Il s'adressera en priorité aux Chefs de Services Vétérinaires d'Afrique et du Moyen Orient.

Les thèmes traiteront de:

  1. l'organisation et la qualité des Services Vétérinaires pour une meilleure certification.
  2. le rôle des Services Vétérinaires dans la qualité sanitaire des aliments.
  3. l'Analyse des besoins de renforcement des Services Vétérinaires.
  4. le rôle des Auxiliaires d'Elevage

Participation aux Réunions d'autres Organisations

Le Coordonnateur Régional a représenté l'OIE et fait un exposé sur l'Impact Economique des maladies animales en Afrique lors d'un séminaire organisé par l'Ecole Vétérinaire de Dakar et portant sur "l'utilisation des Trypanocides et la protection sanitaire du bétail en Afrique ( 3-10 Février 2001).

Ce séminaire organisé à l'occasion de l'inauguration du Laboratoire de Contrôle de qualité des Médicaments Vétérinaires de l'Ecole de Dakar, financé par la Coopération Française a regroupé les vétérinaires de 27 pays d'Afrique, les Laboratoires fournisseurs de médicaments, les représentants de l'Union Interafricaine des Professionnels de l'Elevage.

Le Coordonnateur Régional a représenté aussi l'OIE à l'Atelier sur la Fièvre de la Vallée du Rift ( 8-13 Avril 2001), organisée par la FAO à Dakar et concernant les résultats de la surveillance épidémiologique dans les trois pays traversés par le fleuve Sénégal, Mali, Mauritanie, Sénégal.

Le Coordonnateur Régional a représenté l'OIE à l'Atelier Régional sur la définition des grandes orientations de la politique agricole de l'Union Economique Monétaire Ouest Africaine - UEMOA (Afrique de l'Ouest- pays de la zone CFA).

A la fin des travaux au cours de l'audience accordée par le Commissaire au Développement Rural Maître Bertin Borna au Coordonnateur Régional OIE, l'UEMOA a fait part de son intérêt à participer de façon plus concrète aux travaux de l'OIE grâce à l'établissement d'un accord de coopération.

Le Coordonnateur Régional a participé au séminaire international sur le processus de libéralisation des services aux éleveurs (5-9 Novembre 2001).

Appuyé par le Ministère des Affaires Etrangères Français et organisé par "Vétérinaires Sans Frontière", ce séminaire avait pour objectif principal de permettre aux différentes catégories professionnelles de structurer leurs activités et de mieux maîtriser leurs évolutions : domaines de compétence, nouvelles missions, responsabilité professionnelle, protection sociale, statut juridique, organisation professionnelle et syndicale, financement, fiscalité.

Cet évènement d'envergure mondiale (Afrique, Asie, Amériques) a permis également de mesurer le chemin parcouru depuis un atelier similaire organisé par la coopération française en 1994 à Bamako et a donné ainsi l'occasion de s'exprimer aux différentes catégories d'acteurs de la société civile en charge des principaux services privés à l'élevage. Un document de travail préparé par le Coordonnateur Régional à l'attention des participants au séminaire a été discuté à la séance d'ouverture.

Le Coordonnateur Régional a participé du 12 au 14 Novembre 2001à l'Atelier de Bamako pour l'Elaboration d'un plan régional de formation dans les pays du programme PACE.

Les formations ciblées concernent les thèmes suivants :

  • Epidémiologie animale,
  • SIG,
  • Communication,
  • Economie de la santé animale,
  • Gestion des données.

Enfin, le Coordonnateur Régional est invité à participer à l'Atelier de formation sur les tests de surveillance de la peste bovine.

Cet Atelier qui sera organisé à Dakar du 19 au 30 Novembre 2001 discutera des tests de diagnostic de la peste bovine, la sérosurveillance de la peste bovine, et de la régionalisation de la production et de la distribution des kits.

please wait, patientez...Flag Counter

       
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
(c) 01.10.2008 - 19.06.2015          contactez le webmaster chez