OIE site principal
                                          

 

English










https://rr-africa.oie.int/
Copyright © OIE 2010
Organisation Mondiale
de la Santé Animale
Editeur Responsable: Dr A.B.Niang

 

 


“Séminaire Régional de Formation des Points Focaux
de l'OIE pour les Produits Vétérinaires
en Afrique"


Emperors Palace
Johannesbourg, Afrique du Sud
23 - 26 novembre 2010



 
Le premier séminaire pan-Africain de formation des points focaux de l'OIE pour les produits vétérinaires s'est tenu du 23 au 26 novembre 2010 à Johannesburg en Afrique du Sud. Réalisé sous l'égide du programme "Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres" (BTSF) de l'Union Européenne, il a réuni les points focaux OIE de 43 pays africains, près d'une trentaine d'orateurs et 13 participants africains invités par l'ONG GALVmed, qui avait co-financé ledit séminaire. Il a été honoré par la présence du Dr Pieter Mulder, ministre délégué de l'agriculture, des forêts et de la pêche, qui a procédé à son ouverture officielle.
Le Ministre Délégué de l'Agriculture, Forets et Pêches,
Dr Pieter Mulder, au cours de son allocution d'ouverture.

L'organisation des 4 jours de séminaire, coordonné par l'Agence Française Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV - ANSES), Centre Collaborateur de l'OIE, peut être synthétisée de la manière suivante :

Dans un premier temps, les conférences ont été centrées sur l'OIE et ses standards figurant dans ses codes et manuels. Après une présentation exhaustive de l'OIE, permettant de situer l'Organisation ayant reçu de l'OMC son mandat d'élaboration des normes internationales, ont été présentés les droits et devoirs des points focaux, les activités de plusieurs centres collaborateurs et laboratoires de référence et un descriptif complet des standards internationaux en matière de produits vétérinaires.
Des structures majeures œuvrant dans ce domaine ont été présentées : (i) deux structures normatives de dimension internationale relatives aux produits vétérinaires : le VICH (pour l'enregistrement des produits vétérinaires) et le CODEX ALIMENTARIUS (en particulier pour les résidus et l'antibiorésistance …), (ii) plusieurs structures d'ampleur régionale (European Medicine Agency, le PANVAC certifiant les vaccins vétérinaires, les communautés économiques régionales UEMOA et SADC, la South and Eastern African Veterinary Drug Regulatory Affairs Conference (SEAVDRAC).

Dans un deuxième temps, la parole a été donnée à un grand nombre de structures privées afin de présenter leurs activités, vision et perspectives dans le domaine du produit vétérinaire (IFAH International Federation for Animal Health dont l'action est mondiale, le Botswana Vaccine Institute du Botswana, SAAHA, AfriVet et Onderstepoort Biological Products, tous trois en Afrique du Sud, VetAgro de Tanzanie, AfriMed de Tunisie et l'Ordre des vétérinaires du Mali.

L'ONG GALVmed, Global Alliance for Livestock Veterinary Medicines, ayant co-financé ce séminaire l'OIE, a animé un après-midi de travail avec un certain nombre de participants. Les débats ont principalement porté sur la possibilité de mettre en place un système de reconnaissance mutuelle des autorisations délivrées pour les vaccins vétérinaires, avec une discussion particulière sur le rôle que le PANVAC pourrait jouer dans un tel système.

Participants du Togo, de la Tunisie et de l'Ouganda.

Sur l'ensemble des étapes de la vie d'un médicament, un grand nombre d'éléments très détaillés ont fait l'objet d'exposés particulièrement pratiques : le processus d'autorisations de mise sur le marché (sans oublier le point important des produits vétérinaires presque sans marché), la surveillance de la qualité des médicaments vétérinaires mis sur le marché, la distribution et l'utilisation avec les règles d'exercice de la profession vétérinaire et les para-professionnels vétérinaires, l'ensemble du déroulement d'une inspection depuis la production, la vente en gros et en détail, la prescription et l'usage. Un éclairage particulier sur l'antibiorésistance a été donné. Le Laboratoire de Référence de l'OIE pour le contrôle des médicaments vétérinaires en Afrique sub-saharienne a restitué une enquête sur la qualité du médicament sur 2 spécialités dans environ 10 pays dont le résultat phare est qu'entre 40 et 60% des produits testés sont non conformes.


Photo de groupe


Deux visites de terrain ont apporté une illustration concrète de l'application des standards de l'OIE : D'une part, le laboratoire Onderstepoort Veterinary Institute proche de Pretoria (laboratoire de référence de l'OIE pour 7 maladies animales) où ont été visités le laboratoire d'identification de la rage et celui de l'identification des résidus dans les denrées alimentaires. D'autre part, l'entreprise pharmaceutique du groupe VIRBAC à Johannesburg.

Les participants ont été invités à progresser en groupe dans la réflexion sur plusieurs thèmes. Il leur était demandé en premier lieu de lister les médicaments vétérinaires pris en compte par la réglementation dans leur pays respectif, puis de s'assurer que les différentes personnes et structures impliquées dans la gestion des médicaments vétérinaires étaient suffisamment connues, de même que leurs devoirs et leurs responsabilités dans ce secteur. S'en est suivie une réflexion approfondie sur les besoins prioritaires pour mettre en œuvre une politique en matière de médicaments vétérinaires ainsi qu'une réflexion sur les façons d'améliorer la participation des pays à l'élaboration des normes et le respect des normes internationales de l'OIE. Enfin, l'OIE a interpelé les participants sur leurs attentes et besoins à son endroit.


Petit groupe de participants ayant visité les infrastructures du
Onderstepoort Veterinary Institute (OVI) à Pretoria, devant la statue de Sir Arnold Theiler.
Photo (c) V. Brioudes (oie) 2010

En termes de communication et de mise à disposition de l'information utile, quelques sites web ont fait l'objet d'une démonstration (site principal de l'OIE et site de l'OIE pour l'Afrique, ceux des deux centres collaborateurs de l’OIE : l’EISMV de Dakar et l'ANSES de Fougères).

Dans le cadre du renforcement des compétences des agents en charge de la mise en œuvre des standards de l'OIE sur les produits vétérinaires, ce séminaire servira de support pour construire un programme de formation continue dont la prochaine étape est prévue dans moins de 2 années


 

       
 

Téléchargez les présentations

Click here


 


Intervention de Dre Amal Mustapha Mohamed
du CVRL à Khartoum, au Soudan.



Exposé du Dr. P. Bastiaensen (OIE) sur
la gouvernance vétérinaire.
Photo (c) V. Brioudes (oie) 2010.


Cocktail de bienvenue. De gauche à droite : Dr Peter Oberem de AFRIVET, Dr. Boitshoko Ntshabele du Ministère de l'Agriculture, Forets et Pêches (DAFF) et Prof. Gerry Swan, Doyen de la Faculté de Sciences Vétérinaires de Onderstepoort, tous en Afrique du Sud.


Dr Mehdi Mzabi de AFRIMED (Tunisie) présente le point de vue du secteur privé.

Participants de Cap vert, São Tomé & Principe et Algérie
(de gauche à droite : Drs. E. De Sa Nogueria,
A. Dos Santos Rosa et L. Bouiffer).


Présentation du Dr. Peter Jones,
consultant de GALVmed.


Discussion au sein d'un groupe de travail.


Intervention de Dr Karim Tounkara
(Union Africaine - PANVAC)


Présidence de séance avec Dr Adama Diallo (AIEA) à gauche et Dr. Neo Mapitse (OIE) à droite.


Compte - rendu des travaux des groupes de travail par Dre. Eleonore C. Tefiang -Donfack du Cameroun.

photos (c) P. Bastiaensen / OIE (2010) sauf autre mention.

 
 
 

 
(c) 01.10.2008 - 13.12.2010            contactez le webmaster chez  click here