Héraklion, Grèce

10ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA

La 10ème réunion du Comité Permanent Conjoint (CPC) du réseau méditerranéen de santé animale (REMESA) s’est tenue à Héraklion (Grèce) les 16 et 17 mars 2015. Cette réunion a regroupé plus d’une trentaine de participants y compris les chefs des services vétérinaires (CVO) des pays membres du REMESA, les représentants des organisations internationales et régionales, ainsi que des experts des laboratoires de référence (CE, UMA, OIE, FAO, EuFMD, AESA, IZSLER Brescia et ISZVE Venice). Le CPC était co-présidé par la Grèce et l’Algérie (qui assurent la co-présidence du REMESA pour 2015). Cette réunion a été à nouveau l’occasion de souligner l’importance du REMESA qui représente une plate-forme essentielle d’échange d’informations entre les pays des deux rives permettant de réagir avec efficacité aux défis continus – y compris pour les questions liées au commerce – dans le bassin méditerranéen dans les domaines de la santé publique et animale.

L’ordre du jour de la réunion a porté principalement sur les pathologies prioritaires identifiées par le réseau, telles que la fièvre aphteuse, la peste des petits ruminants, mais aussi l’influenza aviaire (IA) en raison de sa récente recrudescence. La dermatose nodulaire contagieuse, la clavelée et la variole caprine ont également été abordées, en raison de l’importance croissante pour ces maladies dans la région. Une session a été consacrée à la bonne gouvernance des services vétérinaires, en soulignant l’importance de la formation continue pour les vétérinaires publics et privés et les secteurs professionnels associés.

L’ordre du jour de la réunion a porté principalement sur les pathologies prioritaires identifiées par le réseau, telles que la fièvre aphteuse, la peste des petits ruminants, mais aussi l’influenza aviaire (IA) en raison de sa récente recrudescence. La dermatose nodulaire contagieuse, la clavelée et la variole caprine ont également été abordées, en raison de l’importance croissante pour ces maladies dans la région. Une session a été consacrée à la bonne gouvernance des services vétérinaires, en soulignant l’importance de la formation continue pour les vétérinaires publics et privés et les secteurs professionnels associés.

Les exposés présentés lors de la session sur l’IA ont permis de donner un aperçu de la situation épidémiologique dans la région méditerranéenne et, en particulier, de souligner les difficultés liées au commerce entre pays importateurs et exportateurs lorsqu’il des foyers de grippe aviaire restreints sont observés. À cet égard, la Dre Monique Eloit (Directrice Générale Adjointe de l’OIE) a rappelé le rôle qui peut être joué par l’OIE pour faciliter la médiation entre les parties concernées, afin de les aider à résoudre des désaccords. En outre, elle a rappelé l’existence d’outils développés par l’OIE, tels que le zonage et la compartimentation qui permettent de définir des sous-populations animales caractérisées par des statuts sanitaires distincts, aux fins du contrôle des maladies ou des échanges internationaux, tout en soulignant la différence pertinente entre les deux concepts. L’importance d’établir entre les partenaires commerciaux des certificats sanitaires appropriés et mis à jour a également été soulignée.

Enfin, d’autres points ont été abordés, tels que l’actualité du REEV-Med, la rage, ainsi que le bilan des sous-réseaux du REMESA et la gestion de son site internet.

La prochaine réunion sera organisée en Algérie en Novembre 2015

Plus d'informations sur les réunions précédentes :

Tunis, Tunisie

9ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA

1/11/2014
Lecture recommandée
Partagez cet article