Mohammedia, Maroc

16ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA au Maroc

Le Directeur général adjoint de l’OIE, le Dr Jean-Philippe Dop

 

Sous les auspices de la coprésidence de la France et du Maroc – le secrétariat commun de l’OIE et de la FAO (basé à Tunis) – a organisé en collaboration avec l’Autorité marocaine la 16ème réunion du Comité permanent conjoint du REMESA au Maroc (Mohammedia) les 18 et 19 avril 2018.

La réunion a été coprésidée par le Docteur Abderrahman El Abrak (Chef des Services vétérinaires du Maroc et Délégué de l’OIE) et le Docteur Loïc Evain (Chef des Services vétérinaires de la France et Délégué de l’OIE) qui ont souhaité la bienvenue aux participants en soulignant l’importance du réseau REMESA. Le Directeur général adjoint de l’OIE, le Dr Jean-Philippe Dop, et le représentant de la FAO, le Dr Ahmed El Idrissi (Senior Animal Health Officer), ont également adressé les messages de bienvenue aux participants. Le staff des représentations régionales et sous régionales de l’OIE et de la FAO du Moyen Orient et d’Afrique du Nord était également présent.

Une quarantaine de personnes ont participé à cette réunion, y compris les chefs des services vétérinaires des pays du REMESA ou leurs représentants en provenance d’Algérie, d’Egypte, de France, d’Italie, du Liban, de Libye, du Maroc, d’Espagne, de Grèce et de la Tunisie) ainsi que le Président (Dr Jean-Luc Angot) et un expert (Dr Fabrizio Rosso) de l’EuFMD. Les représentants de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES), de l’École nationale des Services Vétérinaires (ENSV), de l’Istituto Zooprofilattico Sperimentale dell’Abruzzo e del Molise (IZSAM) et de l’Istituto Superiore della Sanità (ISS) ont également participé à la réunion. La représentante de l’Union du Maghreb arabe (UMA) a participé à la réunion tandis que le représentant de l’Union européenne n’a pu être présent.

La fièvre aphteuse, la fièvre catarrhale du mouton, l’influenza aviaire, la peste des petits ruminants, la peste équine et la rage ont fait l’objet de discussions (y compris les problèmes liés au commerce) ainsi que des sujets transversaux relatif au thème «Une Seule Santé» (par exemple, l’antibiorésistance).

Le REMESA reste une plateforme officielle importante pour permettre aux pays méditerranéens de partager et de planifier des activités dans le domaine de la santé animale et de la santé publique vétérinaire afin de contrôler les maladies transnationales et d’accroître la confiance mutuelle entre les différents pays.

La prochaine réunion aura lieu en France durant le deuxième semestre 2018.

Crédit photos © A. Ripani (oie) 2018, sauf mentions contraires.

Plus d'informations sur les réunions précédentes :

Mer Morte, Jordanie

15ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA

22/11/2017
Lecture recommandée
Partagez cet article