Larnaca, Chypre

19ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA

Sous l’égide de la coprésidence de l’Égypte et de Chypre – le Secrétariat conjoint de l’OIE et de la FAO (basé à Tunis) – a organisé en collaboration avec les Services vétérinaires du Ministère de l’agriculture, du développement rural et de l’environnement de Chypre la 19e réunion du  CPC REMESA  qui s’est tenu à Larnaca (Chypre) les 9 et 10 décembre 2019.

La réunion a vu la participation   d’une trentaine de personnes, dont les chefs des services vétérinaires des pays membres du REMESA ou leurs représentants d’Algérie, d’Egypte, de France, d’Italie, du Liban, du Maroc, d’Espagne, de Grèce, de Tunisie, de Chypre, de Jordanie et de Malte.

 

Le représentant de la Commission Européenne (Dr Francesco Berlingieri – DG SANTE) et la représentante de l’Union du Maghreb Arabe (Mme Faouzia Chakiri Boulouiz – UMA) étaient également présents à la réunion. D’autres institutions / organisations ont  apporté des contributions spécifiques telles que EuFMD (voir présentations).

La réunion était coprésidée par le Dr Christodoulos Charalambous Pipis (Chef des services vétérinaires de Chypre et délégué de l’OIE) et le Dr Mahmoud Mohamed Ali Abdelhakim (Chef des services vétérinaires d’Égypte et délégué de l’OIE).

Une vue d’ensemble de la situation des principales maladies animales dans le bassin méditerranéen a été fournie (fièvre aphteuse, PPR….) dans le but de faire le point sur les activités et de partager la situation épidémiologique actualisée pour mieux cibler les actions futures.

 

Une attention particulière a été consacrée aux maladies à transmission vectorielle telles que la fièvre catarrhale du mouton, la fièvre du Nil occidental et la fièvre de la vallée du Rift afin de discuter des futures activités potentielles dans le bassin méditerranéen et de disposer d’une surveillance accrue, harmonisée et ciblée des maladies qui circulent (par exemple, la fièvre catarrhale du mouton, fièvre du Nil occidental)  ou représentant une menace pour la région (par exemple la fièvre de la vallée du Rift). La Représentation sous-régionale de l’OIE pour l’Afrique du Nord a annoncé pour 2020 l’organisation d’un atelier dédié à la discussion des maladies à transmission vectorielle dans la sous-région.

Une session a également été consacrée à la discussion de sujets liés à «Une seule santé» dans le cadre de la Tripartite (OIE / FAO / OMS) tels que la RAM et la rage et des outils comme le PMP (Progressive Management Pathway for AMR), le JRA (Joint Risk Assessment) pour les maladies zoonotiques. Lors de cette session, l’Italie a également présenté son nouveau système électronique de traçabilité des médicaments vétérinaires (e-prescription).

La réunion a également été l’occasion de présenter les résultats d’un questionnaire finalisé pour recueillir des informations sur des questions spécifiques concernant le contrôle des maladies animales et le commerce d’animaux vivants et de produits animaux dans la région méditerranéenne, qui ont confirmé une interaction commerciale significative entre les pays membres du REMESA ainsi que la nécessité de discuter des questions liées au commerce et à la lutte contre les maladies pour répondre aux défis mis en évidence par le questionnaire.

Des mises à jour sur les projets régionaux ont également été partagées avec les participants. Les résultats de la 2e réunion ERFAN Afrique du Nord tenue à Tunis en novembre 2019 ont été présentés ainsi que la proposition du projet de jumelage de l’OIE (en cours d’élaboration) sur le bien-être animal entre l’Italie et la Tunisie. En outre, le projet de coopération régionale et inter-institutions pour renforcer la résilience contre l’agro-criminalité et le bioterrorisme a été présenté car l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient sont des régions retenues pour la mise en œuvre du projet. L’objectif principal du projet est de renforcer les capacités nationales et internationales pour identifier, confirmer, évaluer et répondre rapidement aux attaques ou incidents biologiques.

La dernière partie de l’ordre du jour était consacrée à la poursuite de la discussion sur la gouvernance et les activités et le fonctionnement futurs de REMESA après dix ans de sa création. Un questionnaire en ligne est en cours de préparation pour être soumis aux pays membres de REMESA afin de mieux adapter et préparer la gouvernance et la stratégie de REMESA pour les années à venir. En outre, une mise à jour de la nouvelle unité régionale de coordination scientifique et technique de REMESA basée à «Istituto Zooprofilattico Sperimentale della Sicilia » (IZS-SI) basée à Palerme (Italie) – établie sous l’égide du secrétariat de REMESA – a été   présentée en vue de planifier ses activités futures.

La coprésidence pour 2020 sera assurée par l’Algérie et la Grèce.

Toutes les photos (c) A. Ripani (oie) 2019.

Réunions antérieures du REMESA

Le Caire, Egypte

18ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA

27/06/2019
Lecture recommandée
Paris, France

17ème réunion du Comité Permanent Conjoint du REMESA

28/11/2018
Lecture recommandée
Partagez cet article