Luanda, Angola

Angola : L'OIE fait don de vaccins antirabiques pour le programme d'élimination de la rage

Cérémonie de remise de vaccins antirabiques de l’OIE au Ministère de l’Agriculture et des Forêts de la République d’Angola

La rage est un problème de santé publique en Angola et environ 200 personnes sont victimes de la rage chaque année. Pour profiter de la dynamique positive concernant le contrôle de la rage en Angola, la banque de vaccins de l’OIE, avec le soutien du projet de l’Union Européenne avec le projet “Renforcement des services vétérinaires dans les pays en développement”, a livré 140 000 doses de vaccins antirabiques à l’Angola le 15 décembre 2019 pour faciliter la campagne de vaccination de masse des chiens.

De gauche à droite : Le secrétaire du Ministère de la santé, le Ministre de l’agriculture et le Représentant sous-régional de l’OIE prononcent leur discours d’ouverture. Photo © Tenzin Tenzin (oie) 2020

 

Le vaccin a été officiellement remis à l’honorable Ministre de l’agriculture et des forêts, S.E. Antonio Francisco de Assis, par le Dr Moetapele Letshwenyo, Représentant sous-régional de l’OIE pour l’Afrique australe, au Botswana. Le Secrétaire du Ministère de la santé, le Directeur de cabinet, les Chefs de différents départements et d’autres représentants, y compris des journalistes et du personnel des médias, ont assisté à la cérémonie le 11 février 2020.

Le Ministre et le Directeur des services vétérinaires ont remercié l’OIE pour le don et ont assuré que les vaccins seront utilisés pour la campagne de vaccination de masse des chiens dans le sud de l’Angola

Discussion technique sur la rage entre les responsables des services vétérinaires et l’OIE. Image (c) ISV, 2020 

Discussion technique sur la campagne d’élimination de la rage

En plus de la remise du vaccin, les aspects suivants ont été discutés avec les responsables de l’Institut des Services Vétérinaires :

  1. Modalités de mise en œuvre de la campagne de vaccination contre la rage dans les quatre provinces du sud de l’Angola. La campagne de vaccination sera menée en mai 2020.
  2. L’équipe a visité une installation de quarantaine pour les chiens à Cacuaco, située dans l’une des municipalités de la province de Luanda. Il s’agit d’une grande installation de quarantaine (146 cages) où les chiens suspects de rage sont amenés et gardés sous observation pendant 10 – 14 jours.
  3. Discussion sur la campagne d’élimination de la rage à Luanda. Luanda est la ville de l’Angola qui enregistre le plus grand nombre de décès chez l’homme dus à la rage, avec 70 morts par an.
  4. L’équipe a également visité la chambre froide de stockage des vaccins où les vaccins donnés par l’OIE sont stockés.

Les services vétérinaires de l’Angola seront soutenus dans leurs efforts pour mettre en œuvre et rendre opérationnelle leur stratégie d’élimination de la rage grâce à des activités de renforcement des capacités, notamment la formation des vaccinateurs et la mise en place d’une base des donnees de l’Alliance mondiale pour la lutte contre la rage afin de saisir les données de vaccination, les équipements de vaccination, le renforcement des capacités des laboratoires et la surveillance.

Photo de groupe après la remise du vaccin avec le Ministre de l’Agriculture de l’Angola. Photo (C) ISV, 2020

Installation de quarantaine pour chiens à Cacuaco, située dans l’une des municipalités de la province de Luanda. Photo (C) Tenzin Tenzin (OIE) 2020

Rage

Plus d'informations

Maseru, Lesotho

Remise de vaccins antirabiques au Lesotho

31/07/2019
Lecture recommandée
Harare, Zimbabwe

Remise de vaccins antirabiques au Zimbabwe

18/09/2019
Lecture recommandée
Bamako, Mali

Remise de don de vaccin contre la rage canine par l’OIE au Ministère de l’Elevage et de la Pêche du Mali

9/01/2020
Lecture recommandée

Plus d'informations

Rage

OIE Portail

Lecture recommandée
Partagez cet article