Ho Chi Minh Ville, Vietnam

3ème Conférénce sur la santé des animaux aquatiques (Ho-Chi-Minh-ville)

La troisième conférence mondiale de l’OIE sur la santé des animaux aquatiques a eu lieu au Vietnam sous le thème «surfer la vague de l’avenir”. Dans son allocution d’ouverture, Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE, a déclaré: “l’aquaculture est reconnue comme le secteur alimentaire (animal) qui connait le plus de croissance en matière de production mondiale, avec près de 50% de l’offre mondiale d’animaux aquatiques pour la consommation humaine, désormais issus de l’aquaculture. Cependant, des foyers de maladies animales aquatiques continuent de causer des pertes importantes dans ce secteur à travers le monde et ont un impact négatif majeur sur les économies dans certains pays et régions “.

A gauche : Dr Sitokozile Sibanda, Chief Veterinary Research Officer et Point Focal OIE pour les maladies des animaux aquatiques au Zimbabwe. A droite : Dr. Herbert Schneider, Namibia, Prédient du Groupe ad hoc de l’OIE sur les évaluations PVS. Crédit photo © P. Bastiaensen (oie) 2015.

Ces épidémies risquent de limiter ce secteur en pleine expansion, sauf si la gouvernance des services vétérinaires et les services de santé des animaux aquatiques est renforcée et si des politiques et programmes de santé animale aquatiques efficaces et conformes aux normes de l’OIE sont mises en œuvre pour empêcher ou lutter contre les épidémies, toujours selon Dr. Vallat.

La conférence a réuni quelque 250 professionnels du monde entier, parmi lesquels des représentants des autorités vétérinaires / compétentes de l’Afrique du Sud, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de Madagascar, le Maroc, Maurice, la Namibie, le Nigeria, la Tanzanie, le Togo, la Tunisie et le Zimbabwe, ainsi que des représentants des quatre bureaux de l’OIE sur le continent et un représentant de l’Association Vétérinaire Africaine (AVA).

Le programme avait été conçu autour de plusieurs thèmes techniques et a permis de rentrer dans le détail sur des questions relatives aux approches de compartimentation et de surveillance, entre autres, à travers des discussions-débats et des présentations faites par des spécialistes de renommée mondiale.

Cette conférence a également permis à l‘OIE et à des pays bénéficiaires de présenter les (résultats des) missions PVS, menées par l’OIE auprès des services de santé des animaux aquatiques (SSAA) et d’encourager davantage les pays à s’engager dans ce processus de PVS aquatique, qui comprend désormais également des évaluations de laboratoire.

La table d’honneur lors de la séance d’ouverture. Crédit photo © Le Courier (Vietnam) Cucthuy/CVN (2015)

"l'aquaculture est reconnue comme le secteur alimentaire (animal) qui connait le plus de croissance en matière de production mondiale, avec près de 50% de l'offre mondiale d'animaux aquatiques pour la consommation humaine, désormais issus de l'aquaculture. Cependant, des foyers de maladies animales aquatiques continuent de causer des pertes importantes dans ce secteur à travers le monde et ont un impact négatif majeur sur les économies dans certains pays et régions "

Bernard Vallat, Director Général de l'OIE

Crédit photos © P. Bastiaensen (oie) 2015.

Plus d'information :

Panama City, Panama

2ème conférence mondiale de l'OIE sur la santé animale aquatique (Panama)

30/06/2011
Lecture recommandée
Partagez cet article