Bamako, Mali

Statut de zone ou pays indemne de la peste équine

Le Représentant Régional de l’OIE, dans un communiqué aux Délégués de l’OIE en Afrique, a rappelé l’importance de considérer la soumission d’un dossier pour la reconnaissance comme pays indemne de la peste équine, sur base historique. Le délai de soumission avait été prolongé d’un an lors de la dernière Session Générale en mai 2013 et la date limite est maintenant fixée au 1er mars 2014.

Un pays ou une zone peut être considéré(e) comme indemne du virus de la peste équine lorsque la peste équine est inscrite parmi les maladies à déclaration obligatoire sur l’ensemble du territoire national, que la vaccination systématique contre cette maladie y est interdite et que les importations d’équidés, ainsi que celles de leurs semences et de leurs ovocytes ou embryons, sont réalisées conformément aux dispositions prévues par l’OIE et que la maladie n’est jamais survenue, ou l’éradication a été obtenue, ou la maladie ou l’infection n’est pas réapparue depuis au moins 25 ans, c’est-à-dire depuis au moins 1988. A ce jour, 60 pays ont déjà été déclarés indemnes de la peste équine selon ce mécanisme, dont seuls deux en Afrique : l’Algérie et la Tunisie  Visitez le portail OIE sur la peste équine…

Partagez cet article