Bruxelles, Belgique

Communiqué de presse sur la formation EDES-OIE (2012)

EDES organise à Gaborone (Botswana) du 10 au 14 décembre 2012 une formation régionale sur “l’Organisation de contrôles officiels dans le système de sécurité sanitaire des aliments” en collaboration avec la Représentation sous-régionale pour l’Afrique australe de l’OIE.

Cette formation traitera des contrôles officiels des produits alimentaires d’origine animale et végétale dans les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) avec une attention particulière sur les questions découlant de la santé animale. Les objectifs généraux de cette formation sont les suivants :

  • Comprendre l’étendue et les principes d’une politique officielle dans un système de sécurité sanitaire des aliments et le rôle des autorités compétentes ;
  • Identifier les contrôles officiels obligatoires dans le cadre du commerce international et pour les produits et les secteurs en question, ainsi que leur rôle dans la certification ;
  • Préparer un plan d’échantillonnage basé sur une évaluation des risques ;
  • Comprendre la méthodologie de l’organisation des contrôles officiels et ses différentes étapes (préparation, programmation, planification et exécution) ;
  • Comprendre l’intérêt d’une gestion de l’information (entrée/sortie), et d’une bonne communication des résultats des contrôles envers les intervenants des secteurs public et privé.

La sécurité sanitaire des aliments est une composante clé de la santé publique et un déterminant important du commerce alimentaire. Elle implique de nombreux intervenants, y compris des producteurs de produits primaires, des négociants et transporteurs d’aliments, les transformateurs et les commerçants le long de la chaîne alimentaire, les services de contrôle officiel des denrées alimentaires et les consommateurs. Les services de contrôle officiel des denrées alimentaires jouent un rôle clé pour assurer que les aliments sont sains et propres à la consommation humaine. Bien que la responsabilité pour l’approvisionnement en aliments sains soit partagée par toutes les parties impliquées dans la production, la transformation et le commerce le long de la chaîne alimentaire, ce sont les services de contrôle officiels qui sont chargés de l’application de la législation sur la sécurité sanitaire alimentaire. En inspectant aussi bien les aliments que les établissements et les processus, ils préviennent le commerce d’aliments dangereux et protègent la santé des consommateurs tant au niveau national, régional et international. Plus de 42 participants seront invités en provenance de 14 pays (Afrique du Sud, Botswana, Ethiopie, Kenya, Lesotho, Malawi, Namibie, Ouganda Seychelles, Swaziland Tanzanie, Zambie et Zimbabwe).

Les délégations des pays représentés seront constituées du point focal de l’OIE pour la sécurité sanitaire des aliments en phase de production animale, d’un représentant du Ministère de la santé et d’un représentant du Ministère de l’agriculture.

Lancé en 2010, EDES est un programme de coopération géré par COLEACP (Comité de Liaison Europe-Afrique-Caraïbes-Pacifique) en collaboration avec un consortium d’organisations européennes spécialisées dans la sécurité sanitaire des aliments. Le programme est exécuté à la demande des pays du Groupe d’Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et financé par l’Union Européenne (29,5 millions d’euros sur 4 ans). EDES vise à aider les États ACP à renforcer leurs politiques nationales de sécurité sanitaire des aliments (ou régionales) en accompagnant l’adaptation ou la mise en place de systèmes de sécurité des aliments appropriés et économiquement viables dans les pays ACP. EDES intervient à trois niveaux d’analyse du risque (évaluation, gestion et communication du risque) visant à renforcer les secteurs d’exportation nationaux où des risques sanitaires sont identifiés et où la production est principalement issue de petits exploitants. Le soutien est fourni au niveau institutionnel le plus élevé (autorité gouvernementale) ainsi qu’au niveau plus opérationnel (inspections d’opérateurs d’entreprises alimentaires). EDES s’est également lancé dans le développement de collaborations avec diverses institutions régionales et continentales.

Pour plus d’informations concernant cette formation, veuillez contacter Valérie de Oliveira, Chargée de l’Information et des Communications de COLEACP/EDES. Tél: + 32 (2) 508 10 90 Email : [email protected] ou visitez le site internet de EDES : http://edes.coleacp.org/en
A l’OIE, veuillez contacter [email protected] 

 

Lisez le rapport de la formation :

Gaborone, Botswana

Première formation conjointe OIE - EDES sur la sécurité sanitaire des aliments (2012)

14/12/2012
Lecture recommandée
Partagez cet article