Nairobi, Kenya

La FAO, l'OIE, les bureaux scientifiques et techniques de l'UA et les États Membres mènent un exercice de simulation sur la peste bovine pour tester le Plan d'action mondial contre la peste bovine (GRAP).

Rinderpest

La FAO y a dirigé l’organisation du premier exercice de simulation (documentaire) de la peste bovine pour tester le Plan en question avec la collaboration de l’OIE et de l’UA-BIRA. Cet événement, appuyé par des contributions (du ministère) des Affaires Mondiales Canada, visait à rendre le GRAP opérationnel, à identifier des lacunes et des possibilités d’amélioration, et à sensibiliser davantage les pays africains participants à leur préparation vis-à-vis de la peste bovine. Les Bureaux scientifiques et techniques de l’Union africaine, le Bureau Interafricain des Ressources Animales (BIRA) et le Centre Panafricain de Vaccins Vétérinaires (PANVAC) ont également participé à la réunion, ainsi que l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD).

Les six pays participants – la République Démocratique du Congo, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, le Mozambique et le Soudan du Sud – ont simulé un foyer de peste bovine dans un pays fictif d’Afrique et l’évolution de cette épidémie au fur et à mesure que des nouvelles informations devenaient disponibles. Cet exercice était divisé en quatre modules: détection, réponse à court terme, réponse à moyen terme et rétablissement, dans lesquels les participants étaient séparés en groupes de travail pour les jeux de rôles, chacun des groupes représentant le pays infecté, les pays voisins ou les organisations internationales concernées.

En plus de contribuer à maintenir la peste bovine au centre des attentions des pays participants, l’exercice a eu comme valeur ajoutée de renforcer les stratégies nationales de préparation aux maladies. Chaque pays a eu l’occasion de revoir son plan d’urgence national avec l’un des facilitateurs et de rédiger une stratégie d’amélioration et un calendrier pour son achèvement.

Pour plus d’informations sur le GRAP, veuillez contacter les co-secrétariats de la FAO et de l’OIE sur la peste bovine à : [email protected]  et [email protected]

Partagez cet article