Eenhana, Namibie

Réunion du Comité Technique Mixte entre l'Angola et la Namibie sur la rage

La Namibie partage plus de 1 000 kilomètres de frontières terrestres avec l’Angola. Par conséquent, l’harmonisation des activités transfrontalières de lutte antirabique entre la Namibie et le sud de l’Angola est un élément important du projet de lutte contre la rage en Namibie.

La réunion du comité technique mixte (Joint Technical Committee ou JTC) a été organisé les 16 et 17 septembre 2019 à l’Office Vétérinaire de l’État d’Eenhena, dans la région d’Oshikoto en Namibie. Au total, 19 fonctionnaires de la Namibie (12) et de l’Angola (7) ont assisté à la réunion, dont 4 représentants de la santé publique (1 de l’Angola et 3 de la Namibie). Les participants à la réunion comprenaient des responsables politiques et techniques de l’Angola et de la Namibie. La plupart des participants venaient du nord de la Namibie et du sud de l’Angola, tandis que 3 cadres nationaux de Windhoek et 2 cadres nationaux de Luanda ont assisté à la réunion.

Le Coordinateur du Projet OIE sur la rage (Docteur Tenzin Tenzin) a assisté et coordonné la réunion.

La réunion du comité technique mixte a permis d’élaborer un «Plan stratégique pour l’élimination de la rage humaine transmise par le chien, dans le sud de l’Angola».

Les objectifs du plan d’action sont les suivants:
1. Réduire l’incidence de la rage chez les chiens et éliminer les décès dus à la rage humaine en Angola;
2. Renforcer les systèmes de diagnostic et de surveillance de la rage;
3. Améliorer la capacité des services vétérinaires et des services publics en Angola;
4. Instituer un mécanisme de coordination et de collaboration à travers une approche « Une Seule Santé » (One Health).

Stratégies d’élimination de la rage
Les principales stratégies qui seront mises en œuvre pour éliminer la rage en Angola, en particulier dans le sud de l’Angola, qui partage une frontière avec les zones communales du nord (NCA) de la Namibie, sont les suivantes:
1. Contrôle et prévention de la rage chez le chien;
2. Réduction et prévention des décès dus à la rage chez l’homme;
3. Renforcer le système de diagnostic, de surveillance épidémiologique et de riposte à des foyers de rage;
4. Information, éducation et communication;
5. Promotion du partenariat pour le contrôle de la rage;
6. Promotion de la recherche opérationnelle;
7. Faciliter une législation propice au contrôle de la rage;
8. Mobilisation de ressources;

Plan d’action
En utilisant les stratégies ci-dessus, plusieurs activités (principalement axées sur la vaccination de masse des chiens, l’éducation et la sensibilisation, le diagnostic et la surveillance de la rage, le renforcement des capacités, etc.) ont été discutées et développées pour mettre en œuvre le plan.

Modus operandi du plan d’action
Dans le contexte de l’accord de coopération qui existe entre la Namibie et l’Angola sur la lutte contre les maladies animales transfrontières (voir encadré), il a été convenu que les activités de lutte contre la rage seraient d’abord mises en œuvre dans les provinces angolaises de Namibe, Huila, Cunene et Cuando Cubango (voir carte ci-dessous). La campagne de vaccination de masse des chiens débutera de mars à mai 2020 pendant les vacances scolaires et sera répétée chaque année.

La Namibie poursuivra également simultanément la vaccination de masse des chiens et autres activités de contrôle de la rage le long des frontières (Kunene, Omusati, Oshana, Ohangwena, Kavango Ouest et Est et région du Zambèze – voir la carte ci-dessous).

À l’aide des expériences acquises dans les zones pilotes, les stratégies de lutte contre la rage seront étendues à d’autres zones endémiques de la rage en Angola. Les services vétérinaires angolais, en particulier dans le sud de l’Angola, seront soutenus dans leurs efforts pour mettre en œuvre et opérationnaliser avec succès la stratégie grâce à des activités de renforcement des capacités, notamment une formation sur la vaccination de masse des chiens et la fourniture de vaccins antirabiques de haute qualité. Le laboratoire vétérinaire central angolais sera doté d’une capacité de diagnostic et de surveillance de la rage avec l’appui du Laboratoire Central Vétérinaire (CVL) en Namibie.

Carte illustrant les zones de contrôle transfrontalières de la rage entre l’Angola et la Namibie (B et C: zone de programme pilote de vaccination proposée. La frontière namibienne met en œuvre les activités de contrôle de la rage depuis 2016).

Contexte

Les autorités vétérinaires de la Namibie et de l’Angola ont tenu une réunion bilatérale du 28 au 30 septembre 2019 à Ondangwa dans les zones communales du nord (NCA) de la Namibie. Cette réunion a été présidée par la Dre Albertina Shilongo, vétérinaire-en-chef par intérim de la Namibie, et le Dr Norberto Pinto, vétérinaire-en-chef de l’Angola. Parmi les nombreuses autres questions relatives aux maladies animales transfrontalières, la réunion a également abordé le contrôle transfrontalier de la rage. Les participants à la réunion ont effectué une visite de terrain sur certains sites de la campagne de vaccination canine de masse en Namibie, là où la campagne de vaccination était en cours à l’époque. L’équipe angolaise a été très satisfaite des activités du projet, telles que mises en œuvre dans les 8 régions de la NCA de Namibie. La réunion bilatérale a recommandé (une des résolutions) d’organiser une réunion pour élaborer un plan d’action sur la lutte contre la rage transfrontalière.

Crédit photos © T. Tenzin (oie) 2019, sauf mentions contraires.

Photo de groupe des partcipants. © T. Tenzin (oie) 2019.

Plus d'informations :

Ondangwa, Namibie

La Namibie et l’OIE unissent leurs forces pour combattre la rage à la source animale

1/03/2016
Lecture recommandée
Rabies SG NEWS SG 87
OIE

Portail Rage de l'OIE

Lecture recommandée
Partagez cet article