Sebeta, Ethiopie

Laboratoire vétérinaire éthiopien apporte son soutien à la protection des communautés locales contre le COVID-19

L’expérience du Centre National de Diagnostic et de Recherches sur la Santé Animale (NAHDIC) en Éthiopie

 

 

 

 

 

Toutes les photos (c) National Animal Health Diagnosis and Investigation Centre (NAHDIC) 2020

 

 

Face à la crise sanitaire actuelle que représente COVID-19, les gouvernements répondent de manière coordonnée à ce défi sans précédent. Une approche collaborative est considérée comme essentielle, étant donné que dans de nombreux pays, les services de santé publique atteignent et dépassent leur pleine capacité. Les laboratoires vétérinaires et les centres de recherche sur la santé animale sont prêts à soutenir les services de santé publique tout en garantissant les normes de qualité les plus élevées.

En Éthiopie, le Centre national de diagnostic et de recherche sur la santé animale (National Animal Health Diagnostic and Investigation Centre, NAHDIC) a commencé à soutenir la communauté de la ville de Sebeta, où se situe l’institution, en fournissant des équipements de protection tels que des masques et des gants aux fonctionnaires-à-risque, travaillant dans les centres de santé, les postes de police, les banques et au palais de justice de Sebeta. En outre, la NAHDIC a fait don de 10 000 écouvillons et d’une solution de milieu de culture pour le prélèvement et le transport d’échantillons à l’Institut Ethiopien de Santé Publique (Ethiopian Public Health Institute, EPHI).

 

 

Par la suite, en plus d’aider les communautés à se protéger contre le COVID-19, le NAHDIC a mis en place une équipe d’urgence de diagnostic. L’institution répond aux normes de biosécurité et de sûreté biologique requises par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour effectuer les tests COVID-19 sur des échantillons humains. Une garantie supplémentaire, NAHDIC est accrédité pour la norme ISO 17025 depuis 2008. Forts d’une vaste expérience en matière de tests sur les maladies zoonotiques telles que la grippe aviaire hautement pathogène, la tuberculose bovine, le charbon bactéridien, le virus Ebola et le MERS-CoV, les professionnels signataires travaillant au NAHDIC sont hautement qualifiés pour aider non seulement au diagnostic, mais aussi pour mener des recherches supplémentaires sur le développement de vaccins et de thérapeutiques contre le COVID-19.

 

L’équipe d’évaluation de l’OMS et de l’EPHI au NAHDIC lors de l’évaluation des laboratoires participant aux tests COVID-19. 

 

Les récentes rénovations des laboratoires ont permis au NAHDIC de se conformer aux normes internationales, conformément aux directives de l’OMS. Le Centre a également participé au programme de jumelage de laboratoires de l’OIE entre 2015 et 2019. Cette expérience a permis de renforcer ses capacités en matière de techniques de diagnostic moléculaire et de surveillance sérologique.

Sous la direction du Ministère de l’Agriculture, le NAHDIC a lancé les tests COVID-19 sur des échantillons humains en mars 2020, en rapportant immédiatement à l’EPHI. En deux mois, 5 000 échantillons ont été traités. Conformément aux recommandations internationales de l’OMS visant à augmenter le nombre de tests, le Ministère de l’Agriculture Ethiopien contribue à faire progresser la capacité nationale de dépistage de COVID-19 et réalise plus de 300 échantillons par jour.

Partagez cet article