Gaborone, Botswana

Le Botswana et le Royaume Uni ont conclu avec succès un projet de jumelage de laboratoires sur l'influenza aviaire et la maladie de Newcastle

Le Laboratoire Vétérinaire National du Botswana (BVNL) a accueilli l’Agence de Laboratoires Vétérinaires et de Santé Animale (AHVLA) au cours de la cérémonie de clôture du projet OIE de jumelage de laboratoires sur l’Influenza aviaire (notifiable) / maladie de Newcastle (MN), à Gaborone (Botswana). La réunion a été précédée d’une tournée d’inspection technique du laboratoire par les experts, le point focal du projet et le Président du Sous-Comité de la SADC pour les laboratoires vétérinaires. La tournée comprenait une démonstration pratique de caractérisation classique de virus. Il s’agit-là d’une nouvelle étape pour le Botswana, sachant que le BNVL a été récemment reconnu par l’OIE comme Laboratoire de Référence pour la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB).

La réunion visait à clarifier le rôle du BNVL en ce qui concerne l’IAN / MN, étant donné que le BNVL a été créé comme un laboratoire de service et d’appui pour le diagnostic de l’IAN / MN dans la sous-région (par décision de la réunion du Comité Technique Elevage de la SADC de 2007). Le projet OIE de jumelage des deux laboratoires a commencé en février 2009 afin d’établir le BNVL comme centre régional pour le diagnostic de l’IAN et la MN. Les objectifs spécifiques étaient de développer une capacité à effectuer la caractérisation des virus en cause et de confirmer les maladies virales (IAN / MN), de produire des réactifs clés de diagnostic, d’assurer de bonnes pratiques de laboratoire / systèmes de gestion de qualité, d’élaborer et de mettre en œuvre un plan d’urgence de laboratoire pour l’IAN et la MN, de procéder à des échanges de virus entre le BNVL et l’AHVLA et de développer la capacité à mener des enquêtes épidémiologiques sur ces deux maladies.

Les participants ont discuté de divers sujets présentés par les experts et les points focaux du projet du AHVLA et du BNVL, le Président du Sous-Comité de la SADC pour les laboratoires vétérinaires, les chefs des différentes sections du BNVL et diverses scientifiques. Le Représentant Sous-régional de l’OIE a effectué l’ouverture officielle de la réunion au cours de laquelle l’impact du programme de jumelage OIE a été mentionnée parmi les autres réalisations de le BNVL. Bien que l’état de la santé animale mondiale et nationale au sujet de l’IA a diminué avec moins de foyers que pendant les années de pic, les pays doivent toujours être prêts à gérer l’impact que les souches hautement pathogènes de l’influenza et de la maladie de Newcastle ont sur la sécurité alimentaire. Ainsi, les efforts de renforcement des capacités sur le diagnostic de l’IAN et la MN au sein du BNVL étaient justifiées et le laboratoire a été chargé d’élaborer, entre autres, un plan d’urgence et d’effectuer des exercices de simulation pour répondre efficacement aux foyers de ces deux maladies.

Photo de groupe. Crédit photo © Ibo Makhumalo (MOA Botswana) 2013.

« Avant le projet de jumelage, le BNVL n'avait pas la capacité de conduire des épreuves de diagnostic moléculaire de l'IA et de la MN, ni de faire la typologie complète des anticorps par HI et NI, ni encore des épreuves de dépistage de la MN avec des anticorps monoclonaux, donc le projet de jumelage a grandement amélioré notre capacité de diagnostic »

Dr. K. Moagabo, le Point Focal National du projet de jumelage.

Cela a été réitéré par le Directeur des Services Vétérinaires et Délégué OIE le Dr. L. Modisa, qui a également promis son appui au BNVL et a souligné que les prestations de services par le BNVL au bénéfice de la région auront besoin de ressources financières supplémentaires. Dr. Modisa a reconnu l’appui que le laboratoire a obtenu de la part de l’OIE et d’autres partenaires tels que la FAO, AIEA, UE, USAID et UA-BIRA et a stipulé que dans son aménagement futur, le BNVL devrait invisager d’attirer le soutien des donateurs pour cette activité essentielle. Ce soutien devrait inclure la fourniture de matériel de laboratoire, de réactifs et de formation du personnel.

Le Président du Sous-Comité de la SADC pour les laboratoires vétérinaires, les représentants de la FAO et le Représentant de l’OIE ont également promis leur appui au BNVL dans sa démarche d’attirer le soutien des bailleurs de fonds. Mais il a été souligné que l’appui à cette initiative régionale devrait continuer à être dirigée par la SADC.

« Le AHVLA poursuivra sa relation forte et son appui technique au BNVL, y compris la collaboration sur la recherche, qui est important pour les deux laboratoires », a déclaré le Professeur Ian Brown, Expert désigné du Laboratoire de Référence de l’OIE pour l’influenza aviaire et la maladie de Newcastle au AHVLA (Royaume-Uni), lors de sa présentation sur le mandat des Laboratoires de Référence. Dre C. Marobela-Raborokgwe, Expert-désignée du Laboratoire de Référence de l’OIE pour la péripneumonie contagieuse bovine et Directrice du BNVL a souligné que les informations tirées de la réunion de restitution d’expériences sur le programme de jumelage de laboratoires en Afrique, qui s’est tenue à Johannesburg en 2012, ont été très utiles pour le BNVL, avec comme avantages saillants la formation du personnel sur les essais d’aptitude, de planification d’urgence, de gestion de la qualité et de bonnes pratiques de laboratoire. Elle est persuadée que BNVL travaillera en étroite collaboration avec le AHVLA et les autres les laboratoires de la région SADC afin que les attentes de chacun des partenaires soient partagées pour éviter tout déception.

Crédit photos © Ibo Makhumalo (MOA Botswana) 2013, sauf mentions contraires.

Partagez cet article