Harare, Zimbabwe

Formation OIE des Points Focaux pour les laboratoires vétérinaires (cycle I) Pan-africain (Harare)

Le Secrétaire d’Etat à l’Elevage du Ministère du Développement de l’Agriculture, de la Mécanisation et de l’Irrigation du Zimbabwe, S.E. Monsieur P.T. Zhanda.

 

 

La première formation des points focaux nationaux de l’OIE pour les laboratoires vétérinaires, catégorie établie en 2012, a réunie quelques 60 participants et intervenants à Harare, capitale du Zimbabwe, du 29 novembre au 1er décembre 2016.

Ont pris part à cette formation de trois jours les points focaux nationaux de l’Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burundi, Cabo Verde, Comores, Congo (République Démocratique), Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée Bissau, Kenya, Lesotho, Libye, Malawi, Mali, Maroc, Mozambique, Nigeria, Ouganda, Sénégal, Seychelles, Soudan du Sud, Swaziland, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie et Zimbabwe.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par la Dre Unesu H. Ushewokunze – Obatolu, Déléguée OIE et Directrice de l’Elevage et des Services Vétérinaires du Zimbabwe, suivi du Secrétaire d’Etat pour l’Elevage du Ministère Zimbabwéen du Développement de l’Agriculture, de la Mécanisation et de l’Irrigation, S.E. Monsieur P.T. Zhanda, qui a prononcé une allocution d’ouverture, aux côtés de deux représentants de l’OIE, Moetapele Letshwenyo (OIE Gaborone) et Jennifer Lasley (OIE Paris).

Outre le personnel du siège de l’OIE (Service des Programmes et Service des Sciences et Nouvelles Technologies) et le personnel régional de l’OIE (Gaborone, Nairobi) des contributions ont été faites par le Vice-Président de la Commission de l’OIE des Normes Biologiques, le Dr. Franck Berthe, ainsi que trois Centres de Référence de l’OIE (Onderstepoort Veterinary Institute en Afrique du Sud, ainsi que le Botswana Vaccine Institute et le Botswana National Veterinary Laboratoryau Botswana). D’autres interventions ont également été faites par le Bureau Interafricain des Ressources Animales de l’Union Africaine (UA-BIRA) pour la région CEDEAO, ainsi que l’Unité ECTAD de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO-ECTAD) pour la région Afrique de l’Est.

Cette première formation, d’une portée pan-africaine, a permis de présenter aux cadres Africains les termes de référence et les principes des interactions entre points focaux et délégués nationaux OIE, la procédure d’approbation des normes à l’OIE, ainsi que les normes même de l’OIE en matière de laboratoires vétérinaires, telles que publiées dans le Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres (et en moindre mesure, dans le Manuel des tests de diagnostic pour les animaux aquatiques). D’autres interventions ont portées sur le transport d’échantillons d’origine animale, les principes et méthodes de validation des tests de diagnostic, la biosécurité et la biosûreté dans les laboratoires, l’assurance-qualité des laboratoires, la réduction des menaces biologiques en rapport avec les laboratoires vétérinaires et le déroulement du processus PVS en ce qui concerne les laboratoires vétérinaires : évaluations initiales, évaluations de suivi, analyses des écarts, jumelage des laboratoires et missions laboratoires. Les points focaux nationaux de la Côte d’Ivoire, de l’Ouganda et de la Tunisie ont fait des présentations sur les expériences acquises à travers les missions PVS d’appui aux laboratoires.

De gauche à droite : La Représentante du Service des Programmes de l’OIE, Jennifer Lasley, le Représentant Sous-régional de l’OIE pour l’Afrique australe, Moetapele Letshwenyo, et le Secrétaire d’Etat à l’Elevage du Ministère du Développement de l’Agriculture, de la Mécanisation et de l’Irrigation du Zimbabwe, Son Excellence P.T. Zhanda.

Enfin, des présentations ont été faites sur les aspects relatifs aux laboratoires vétérinaires dans le rapportage à l’OIE, à travers le système mondial d’informations zoo-sanitaires de l’OIE (WAHIS), l’outil FAO d’évaluation des laboratoires et le (réseau des) Laboratoires de Référence de l’OIE, le programme de jumelage de l’OIE avec ces Laboratoires de Référence, ainsi que les réseaux de laboratoires aux niveau des régions et/ou des communautés économiques régionales.

Cette formation a été financée par le Fonds Mondial de l’OIE pour la santé et le bien-être animal, à travers des subventions de la Commission Européenne (projet « Renforcement des Services Vétérinaires dans les Pays en Voie de Développement » du Parlement Européen) avec le concours de la République du Zimbabwe

Crédit photos © P. Bastiaensen (oie) 2016, sauf mentions contraires.

Photo de groupe. Crédit photo © P. Bastiaensen (oie) 2016.

Liens réseaux sociaux

FLICKR
PHOTOS DE L'EVENEMENT

Album photo Flickr

Lecture recommandée
Partagez cet article