Entebbe, Ouganda

L'Institut Pirbright effectue un cours de formation sur la gestion des échantillons animaux en Ouganda.

Dr Wesonga Wanderema, Directeur des Ressources animales – Commissaire adjoint aux règlements et à l’inspection vétérinaire distribuant les certificats aux participants lors de la séance de clôture.
Crédit photo © Neo Mapitse (oie) 2012

 

L’Institute for Animal Health Pirbright (IAH)  a terminé un cours de formation de trois jours avec le National Animal Disease Diagnostic and Epidemiology Centre (NADDEC).  Ce cours de  formation a été organisé sous les auspices du projet de jumelage de laboratoire de l’OIE (Projet spécial de jumelage OIE supplémentaireentre NADDEC (Ouganda) et  IAH (Royaume -Uni).

 

Le Commissaire adjoint pour le contrôle des maladies, le Dr Chris Rutebarika,  a fait l’ouverture officielle du cours de formation au nom du Secrétaire permanent de MAAIF. Étaient présents 113 vétérinaires nationaux et vétérinaires paraprofessionnels d’Ouganda, des formateurs du Laboratoire de référence de l’OIE, IAH, les Drs Carrie Batten et Eeva Tuppurainen, et le représentant sous-régional de l’OIE pour l’Afrique australe , le Dr Neo Mapitse, point focal du programme régional EPT IDENTIFY. Le cours de formation s’adressait également à d’autres partenaires collaborateurs dans le secteur de l’élevage tel que le National Livestock Research Institute (NaLIRRI).  Le Dr Rutebarika a assuré le soutien du ministère pour les activités de NADDEC et a remercié l’OIE du financement pour le Projet de jumelage.

Le programme de formation a comporté des présentations suivies d’exercices pratiques d’échantillonnages sur des espèces animales différentes, y compris des animaux sauvages, des visites des divers laboratoires à NADDEC et des présentoirs. Le Jour 1 concernait les stratégies pour la collecte efficace d’échantillons, la soumission et le diagnostic en Ouganda et a posé les jalons pour les autres journées avec l’aide de présentations sur l’état de la santé animale en Ouganda et a examiné les maladies critiques ainsi que les défis pour le contrôle de la maladie que confronte MAAIF.   L’OIE a fait une présentation sur ses activités portant sur l’amélioration de la qualité des services vétérinaires nationaux, y compris le renforcement des capacités avec des documents à l’appui.

Le Dr Batten a souligné le rôle de l’IAH dans la fourniture de services  des Laboratoires de référence ainsi que d’autres tels que le Laboratoire de référence de l’OIE.  La Dr Eeva Tuppurainen a parlé des points suivants : les échantillons préférés, le maniement, l’acheminement, le stockage ainsi que la collecte des données des maladies clés examinées dans le cadre de l’amélioration du renforcement des capacités du diagnostic du projet de jumelage. Il s’agissait de la variole ovine et caprine (capripox), la fièvre catarrhale du mouton (bluetongue), la dermatose nodulaire contagieuse (DNC) et la PPR.  Le personnel de NADDEC a fait également des exposés  sur les types de tests disponibles, les systèmes de gestion de la qualité des laboratoires, leurs systèmes de gestion de l’information, la biosécurité et le bioconfinement.  La Dr N. K Carolyn a parlé aux participants de l’état de la banque de sérums, des congélateurs et des améliorations concernant les systèmes de secours en cas de panne d’électricité, et de la documentation des échantillons. Le coordinateur national pour le projet de jumelage, le Dr Chrisostom Ayebazibwe, a souligné les activités réalisées dans le cadre du projet, y compris la participation dans les essais d’aptitude et les améliorations à la biosécurité du laboratoire.

La session pratique a porté, avec des démonstrations à l’appui,  sur les types d’échantillons collectés à partir d’animaux vivants y compris des animaux sauvages, la préservation, la collecte des données et les types de containeurs approuvés pour l’acheminement à partir des services sur le terrain à NADDEC et de NADDEC à l’IAH. L’accent portait sur l’amélioration de la qualité et du transport des échantillons afin d’améliorer la capacité de diagnostic

Frottis trachéal. Collecte d’échantillons sur une espèce aviaire. Crédit photo © N. Mapitse (oie) 2012

 

Dans ses remarques de clôture, le Dr Wesonga Wanderema a brièvement décrit la nouvelle stratégie développée par les Services Vétérinaires pour faire progresser l’industrie en utilisant la viande et le lait comme produits de base. Le NADDEC deviendra un pilier important pour la réussite de cette stratégie et son soutien est donc assuré. Des kits de prélèvement d’échantillons, des équipements de protection individuelle, des packs de glace et des glacières ont été distribués à tous les districts qui ont participés.

Partagez cet article