Jinja, Ouganda

L'Ouganda adopte une stratégie nationale d'élimination de la rage

Le 10 mars, la fraternité vétérinaire Ougandaise s’est réunie à Jinja dans un atelier facilité par l’OIE pour développer la stratégie nationale d’élimination de la rage d’ici 2030. L’OIE avait soutenu le processus par le biais d’un expert consultant pour aider les parties prenantes à élaborer et à finaliser une stratégie nationale pour l’élimination de la rage.

Les parties prenantes, issues du gouvernement, du secteur privé, du monde universitaire et de l’industrie, se sont réunies pour discuter de la finalisation de la stratégie nationale, qui doit être adoptée conformément à la stratégie mondiale sur la rage élaborée par la Tripartite FAO, OIE et OMS.

La Commissaire de la santé animale et représentante du Ministre de l’agriculture, de l’industrie animale et de la pêche de l’Ouganda, la Dre Anna Rose Ademun, a souligné dans son discours d’ouverture la nécessité d’accélérer et de finaliser cette stratégie afin de garantir la disponibilité de vaccins pour tous les Ougandais dans la lutte contre cette maladie rétrograde.

La représentante du Ministre a encouragé le secteur privé à être à l’avant-garde de cette campagne, car il s’agit des principaux acteurs de la filière des soins vétérinaires dans le pays. Le gouvernement et les organisations internationales sont désireux de soutenir la stratégie par le biais de partenariats et de collaborations, a-t-elle réaffirmée.

Le Représentant de l’OIE pour l’Afrique de l’Est, le Dr Samuel Wakhusama, a souligné l’importance de cette stratégie pour la région en rappelant que l’Ouganda, le Rwanda et l’Erythrée sont en avance dans le processus et seront utilisés comme points de référence pour les autres pays.

De plus, le processus aidera l’Ouganda, le Rwanda et l’Erythrée à avoir un plan clair pour relier la stratégie aux différents acteurs afin d’apprécier le concept de santé unique à travers un agenda harmonisé.

 

Partagez sur les réseaux sociaux