Bamako, Mali

Mali : Décès du Dr Boubacar M. Seck (16.08)

Boubacar Seck

Il peine à l’OIE d’annoncer le décès, jeudi 16 août 2012, du Dr Boubacar M. Seck, après une courte maladie. Le Dr Seck était connu à travers l’Afrique et, en fait, la communauté vétérinaire mondiale, comme un professionnel dévoué dans le domaine du diagnostic en laboratoire vétérinaire. Après avoir servi son Mali natal en tant que Directeur du Laboratoire Vétérinaire Central de Bamako et l’Union Africaine en tant que Directeur-fondateur de l’institut UA-PANVAC à Debre-Zeit, en Éthiopie, il s’est impliqué dès 2006 dans la lutte continentale contre l’ influenza aviaire hautement pathogène (IAHP ), effectuant de nombreuses missions dans les pays alors affectés de l’Afrique de l’Ouest.

Il a finalement rejoint le Centre d’urgence pour les maladies animales transfrontières (ECTAD) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et a contribué à l’érection du premier Centre Régional de Santé Animale (CRSA) FAO-OIE-UA-BIRA à Bamako. Il est resté à Bamako où il est devenu plus tard le Directeur Régional de la FAO ECTAD pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, tout en assumant finalement la responsabilité de Coordinateur général de la FAO pour l’Afrique du programme EPT / IDENTIFY (bassin du fleuve Congo). Le principal accomplissement du Dr Seck a été son leadership dans le développement du réseau de laboratoires vétérinaires d’Afrique de l’Ouest et du Centre (RESOLAB), qui étudie l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) et d’autres maladies animales transfrontalières. Au fil des ans, il a encadré toute une génération de jeunes scientifiques qui lui doivent beaucoup.

 

Boubacar Seck

En 2011, l’USDA – APHIS lui a décerné un certificat d’appréciation pour son travail. Boubacar était avant tout un être humain modeste, décent et gentil, toujours un sourire amical sur son visage, même lorsque les temps étaient durs.

Nos condoléances vont à sa famille, ses amis et ses collègues. Que son âme repose en paix.

Partagez cet article