Gaborone, Botswana

Pays de la SADC s‘engagent résolument pour le contrôle progressif de la fièvre aphteuse.

Six États Membres de le SADC se sont réunis à Gaborone (Botswana) sur une période de trois jours pour élaborer leurs plans d’action et feuilles de route en vue de leur progression vers le contrôle de la fièvre aphteuse et éventuellement reconnaissance de l’absence de la fièvre aphteuse dans l’espace économique de la SADC. Les pays participants étaient l’Angola, le Malawi, la République Démocratique du Congo, la Tanzanie, les Seychelles et le Zimbabwe. Les Présidents des sous-comités techniques de la SADC pour l’épidémiologie & l’informatique (Swaziland) et laboratoires vétérinaires (Zimbabwe) étaient également présents.

 

Discussion au sein de l’équipe angolaise dirigée par la Dre B. Santana, Directrice – adjoint des Services Vétérinaires et de son Epidémiologiste National, Dr N. Pinto. Crédit photo © N. Mapitse (oie) 2012

Dans son allocution d’ouverture, le Dr L. Modisa, DSV du Botswana et Délégué auprès de l’OIE, a déclaré qu’un contrôle efficace de la fièvre aphteuse au sein de la SADC est tout à fait réalisable et permettra d’améliorer le quotidien des citoyens par le biais d’un commerce sécurisé. M. B. Hulman a encouragé les Pays Membres à augmenter le commerce intra-régional en mettant en place les normes de l’OIE qui ne reposent pas sur des principes géographiques, mais qui sont plutôt liés à l’innocuité des produits ou marchandises. Il a informé les participants que la SADC envisage élaborer une stratégie régionale de lutte contre la fièvre aphteuse, conformément à la stratégie mondiale contre la fièvre aphteuse et le programme de contrôle progressif (PCP) y relatif ; par conséquent les résultats de cet atelier sont très importants pour guider cette initiative.

Les participants ont été initiés à la stratégie mondiale de lutte contre la fièvre aphteuse, l’approche PCP et la feuille de route régionale qui a été mise à jour. Divers outils ont également été distribués afin de fournir des conseils sur le développement par les pays de leurs stratégies de lutte contre la fièvre aphteuse. Cet atelier était le deuxième de son genre, après celui de mars 2011.

Crédit photos © N. Mapitse (oie) 2012

Partagez cet article