Arusha, Tanzanie

Séminaire régional EAC sur la législation vétérinaire (Arusha)

M. Jean-Baptiste Havugimana, représentant le Vice-Secrétaire-général de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE).

 

Du 8 au 12 août, la petite ville d’Arusha, au pied du puissant Mont Kilimandjaro, abritant également le siège de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) [ www.eac.int ], est devenue le lieu de rencontre de vétérinaires et juristes gouvernementaux. Dans le cadre de la série de séminaires de formation sur l’harmonisation régionale de la législation dans le domaine vétérinaire, organisée sous les auspices du Programme de Renforcement de la Gouvernance Vétérinaire en Afrique (VETGOV), financé par l’Union Européenne, ces cadres se sont penchés sur la problématique des exigences législatives en matière de produits vétérinaires et de vaccins vétérinaires.

.La formation intensive qui s’est étendue sur 5 jours a été suivi par l’ensemble des 5 des États-Partenaires de la CAE, à savoir le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie, chacun avec une délégation d’au moins un expert juridique et un ou deux experts vétérinaires.

Dans l’ensemble, le séminaire a réuni quelque 28 participants, y compris des intervenants et des observateurs de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) [ www.fao.org ], le Réseau Africain d’Etudes sur les Politiques Technologiques (ATPSNet) [ www.atpsnet.org  ], l’Alliance Mondiale pour les Médecines Vétérinaires pour l’Elevage (GALVmed) [ www.galvmed.org ], le Secrétariat-exécutif de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) [ www.eac.int ], le Bureau Interafricain des Ressources Animales de de l’Union Africaine (UA-BIRA) [ www.au-ibar.org ] et les facilitateurs de l’OIE, avec notamment les deux experts du Programme d’Appui à la Législation Vétérinaire (PALV) de l’OIE, David Sherman, Coordonnateur du PALV de l’OIE et Jim Fingleton, expert juridique du PALV/OIE.

La réunion a été officiellement déclaré ouverte par le Directeur des Services Vétérinaires de la Tanzanie, le Dr Abdu Hayghaimo, au nom du Ministre du Développement de l’Elevage et  de la Pêche. Lui précédant, des allocutions ont été faites par M. Jean-Baptiste Havugimana, représentant le Vice-Secrétaire-général de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) [ www.eac.int ], la Dre Tabitha Kimani au nom de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) [ www.fao.org ], le Dr Walter Masiga au nom de l’OIE, la Dre Lois Muraguri au nom de l’Alliance Mondiale pour les Médicaments Vétérinaires pour l’Elevage (GALVmed) [ www.galvmed.org ] et le Dr Mohamed Abdel- Razig Aziz au nom du Bureau Interafricain de l’Union Africaine pour les Ressources Animales (UA-BIRA) [ www.au-ibar.org ].

Au cours de la journée d’ouverture de ce séminaire de 5 jours, des présentations ont été faites par les diverses organisations partenaires à savoir :

  • Programme Renforcement de la Gouvernance Vétérinaire en Afrique : objectifs, résultats, structure etc…. Aperçu des activités réalisées depuis le démarrage du programme VET-GOV (UA-BIRA); [file : aziz.pdf]
  • Activités entreprises par la FAO dans la région, dans le domaine de la législation vétérinaire (FAO); [file : kimani.pdf]
  • Activités entreprises par la Communauté de l’Afrique de l’Est dans la région, dans le domaine de la législation vétérinaire (CAE); [file : wesonga1.pdf]
  • Approches et activités de la CAE dans le domaine de l’harmonisation régionale des politiques et législations (CAE); [file : wesonga2.pdf]
  • Activités entreprises par GALVmed dans la région dans le domaine des médicaments et produits biologiques vétérinaires (GALVmed); [file : muraguri.pdf]
  • Normes internationales sur la législation vétérinaire : chapitre 3.4 du Code terrestre de l’OIE (OIE); [ file : sherman1.pdf]
  • Méthodologie pour le développement et la mise en œuvre efficace de législations vétérinaires de qualité  (OIE); [ file : fingleton1.pdf]
  • Elements essentiels pour la règlementation en matière de médicaments et produits biologiques vétérinaires d’une perspective nationale et régionale. [ file : fingleton2.pdf]

Grâce à une série de sessions en groupes de travail au cours des prochains jours, les participants ont d’abord réalisé une évaluation critique de leur législations nationales respectives dans le domaine de la réglementation des vaccins et médicaments vétérinaires, afin d’identifier les lacunes et les faiblesses qui apparaissent dans leur législation. Ensuite ils ont parcouru leurs législations dans le contexte d’une base juridique solide pour l’initiative CAE / GALVmed sur les procédures de reconnaissance mutuelle (PRM) pour l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des vaccins vétérinaires. Cela a été suivi par des discussions de groupe dans le but d’identifier des défis supplémentaires pour la mise en œuvre efficace de programmes de vaccination, ainsi que des lacunes associées à la législation. Enfin, les participants ont identifié les lacunes qui pourraient être réglés efficacement que dans le cadre d’une approche régionale harmonisée par la CAE.

La réunion a reconnu qu’afin de surmonter les défis de qualité et de livraison de vaccins à l’échelle régionale, les questions suivantes sont cruciales et nécessitent notre attention :

  • La mise en œuvre de politiques harmonisées de lutte contre les maladies animales, à la suite d’un commun accord ;
  • L‘AMM harmonisé de vaccins;
  • Harmonisation des qualifications professionnelles et du principe de la réciprocité;
  • Planifications, surveillances  et vaccinations transfrontalières ou régionales;
  • Des banques de vaccins et des systèmes de chaîne de froid régionalisées;
  • Adopter la pratique d’épreuves post-vaccinales ou de monitorage post-vaccination, confiées à des laboratoires régionaux;
  • Certification des vaccins par l’UA-PANVAC [ http://www.rr-africa.oie.int/fr/REF/fr_coll_centers.html ] dans toute la région; et la
  • Mise en place d’un fonds d’intervention d’urgence sanitaire à l’échelle régionale.

 

Dr Isidore Gafarasi Mapendo, Directeur des Services Vétérinaires et de Laboratoire, Conseil Agricole du Rwanda.

 

Ceci fut le sixième d’une série de séminaires de formation sur l’harmonisation régionale/communautaire de la législation dans le domaine vétérinaire, organisés conjointement par l’UA-BIRA, l’OIE et la FAO, en partenariat avec les Communautés Economiques Régionales depuis 2014. Le prochain séminaire et le dernier de ce genre est prévu pour la mi – 2017 pour les États Membres du Marché Commun pour l’Afrique Orientale et Australe (Common Market for Eastern and Southern Africa, COMESA) [  http://www.comesa.int/  ], sous réserve d’un accord préalable de la part du Secrétariat-exécutif de la COMESA.

Le Dr. Sero Luwongo, Vétérinaire Principal, Ministère du Développement de l’Elevage et de la Pêche de la Tanzanie.
Derrière lui, le Dr Bedan Masuruli, Secrétaire-général de l’Ordre Vétérinaire de la Tanzanie.

Photo de groupe. Crédit photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016.

Liens réseaux sociaux

FLICKR
PHOTOS DE L'EVENEMENT

Album photo Flickr

Lecture recommandée
Partagez cet article