Harare, Zimbabwe

Remise de vaccins antirabiques au Zimbabwe

Discours du Ministère : Le Ministre-Adjoint du Territoire, de l’Agriculture, de l’Eau, du Climat et de la Réinstallation Rurale du Zimbabwe, S.E. Monsieur Vangelis Peter Haritatos.

Comme le dit le vieil adage : «mieux vaut prévenir que guérir» – cela n’est nulle part plus vrai que dans le cas de la rage – une maladie virale, zoonotique, incurable et mortelle chez les mammifères, y compris l’homme. Plus de 95% des cas de rage humaine sont dus à des morsures de chiens infectés. Les enfants sont les principales victimes – 40% des enfants mordus par des animaux supposés enragés ont moins de 15 ans.

L’éradication de la rage doit commencer par sa source animale, par la vaccination, la sensibilisation et la responsabilisation des propriétaires de chiens. La vaccination de masse des chiens est la méthode la plus pratique et la plus rentable pour lutter contre la maladie. En vaccinant 70% des chiens, la rage pourrait être éradiquée et le nombre de cas humains diminuerait rapidement.

L’OIE dispose de banques de vaccins contre la rage (et d’autres maladies d’importance stratégique) – il s’agit de vaccins de haute qualité, produits dans le respect de bonnes pratiques de fabrication et conformes aux exigences du Manuel de l’OIE. Ceux-ci peuvent être donnés sous forme de subventions à des Pays-Membres, au cas par cas.

 

Photo de groupe avec des représentants du Ministère, des représentants de l’OIE et de l’OMS et des représentants de l’Union Européenne.Crédit photo © Zimbabwe Department of Veterinary Services (DVS) 2019.

Cette année, trois pays d’Afrique australe, le Lesotho (50 000 doses), le Zimbabwe (110 000 doses) et Madagascar (100 000 doses) ont reçu du vaccin antirabique, en tant que contribution de l’OIE à l’éradication mondiale de la rage transmise par les chiens.

C’est ainsi que le 18 septembre 2019, le Représentant Sous-régional de l’OIE pour l’Afrique australe, au nom de la Directrice générale de l’OIE, la Dre Monique Eloit, a remis 110 000 doses de vaccin antirabique au Gouvernement du Zimbabwe. Le vaccin a été receptionné par le Ministre-Adjoint du Territoire, de l’Agriculture, de l’Eau, du Climat et de la Réinstallation Rurale du Zimbabwe, S.E. Vangelis Peter Haritatos, en présence de l’Ambassadeur Adjoint de l’Union Européenne (UE) au Zimbabwe, S.E. Thomas von Handel, des hauts fonctionnaires et représentants de l’OMS et du CIRAD.

Le Ministre a remercié l’OIE et l’Union Européenne (à travers le Projet SVSDC+R) pour le don de 110 000 doses de vaccin antirabique. Il a déclaré que la rage était endémique au Zimbabwe et que ce don contribuerait à renforcer les efforts existants de lutte contre la rage. Il a confirmé que le vaccin sera utilisé et que le Gouvernement mobilisera davantage de ressources pour lutter contre la rage.

Crédit photos © Zimbabwe Department of Veterinary Services (DVS) 2019, sauf mentions contraires.

Plus d'informations :

Rabies SG NEWS SG 87
OIE

Portail Rage de l'OIE

Lecture recommandée
Harare, Zimbabwe

L’Italie et le Zimbabwe se réjouissent de l’aboutissement d’un accord de jumelage entre laboratoires sur la brucellose

18/03/2016
Lecture recommandée
Harare, Zimbabwe

Formation OIE des Points Focaux pour les laboratoires vétérinaires (cycle I) Pan-africain (Harare)

1/12/2016
Lecture recommandée
Partagez cet article