Jinja, Ouganda

Renforcement des capacités pour la surveillance coordonnée et le partage d'informations sur les zoonoses en Ouganda

L’Ouganda vient de piloter l’Outil opérationnel de surveillance et de partage de l’information (Surveillance and Information Sharing Operational Tool ou SIS OT) visant à évaluer la capacité de coordination, de partage de l’information et de cartographie des ressources.

L’outil a été développé conjointement par les organisations tripartites : l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) afin d’établir et de renforcer un mécanisme (ou système) national coordonné et multisectoriel de surveillance et de partage de l’information, pour lutter contre les zoonoses.

 

Au cours des cinq dernières années, plusieurs pays de la région ont subis un certain nombre de flambées de zoonoses, telles que la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la maladie du virus de Marburg, la fièvre de la vallée du Rift, le charbon bactéridien et la maladie à virus Ebola.

Afin de piloter l’outil, la Tripartite FAO-OIE-OMS et ses partenaires, dont l’Africa-CDC et d’autres institutions régionales, ont organisé une réunion de quatre jours en Ouganda pour établir une feuille de route et un plan de développement du SIS afin de renforcer la coordination de l’initiative “Une seule santé”, la surveillance multisectorielle et le partage d’informations dans le pays.

La réunion a généré des recommandations pour mettre en place un mécanisme coordonné de surveillance et de partage d’informations sur les zoonoses. Les participants ont eu l’occasion d’élaborer une liste d’activités prioritaires, une feuille de route, un plan de développement et un calendrier pour améliorer la coordination de la surveillance des maladies zoonotiques.

Share this post