Mapatsa, eSwatini (Swaziland)

Réunion consultative des parties prenantes sur la rage au eSwatini (Swaziland)

L'OIE soutient une réunion consultative des parties prenantes sur la rage au eSwatini afin d'élaborer un plan stratégique national visant à éliminer la rage humaine transmise par le chien d'ici 2030

Bien que la rage soit endémique au Royaume d’eSwatini, anciennement le Swaziland, la vaccination de masse systématique des chiens (vaccinant environ 70 000 chiens par an), associée à une sensibilisation du grand public et à la mise à disposition de la prophylaxie post-exposition aux victimes de morsures de chien, ont permis d’éviter toute mortalité due à la rage chez l’homme depuis 2012.

L’eSwatini cherche à éliminer la rage humaine transmise par le chien bien avant même la date butoir mondiale qui est fixée à 2030. Pour orienter le programme de contrôle, la Direction des Services Vétérinaires et de l’Elevage a élaboré un plan stratégique national de lutte contre la rage. Étant donné que le projet de plan stratégique nécessitait de nouvelles consultations avec les parties prenantes concernées, dans l’esprit d’’Une Seule Santé’ ou One Health, la Direction avait demandé à l’OIE un soutien financier pour organiser la réunion et un apport technique pour affiner le document.

L’OIE a effectivement apporté son soutien à l’organisation de cette réunion consultative dans le cadre de la commémoration de la Journée Mondiale contre la Rage de 2019.

La réunion a eu lieu le 25 septembre 2019 à Esibayeni Lodge, Mapatsa. Au total, 53 représentants de diverses organisations interessées ont assisté à la réunion. Les participants comprenaient des responsables politiques et techniques de divers organismes d’Eswatini. Les Directeurs de la Santé (Ministère de la Santé) et des Services Vétérinaires et de l’Elevage (Ministère de l’Agriculture) ainsi que leur personnel ont assisté à la réunion et ont présenté des exposés.

Le Dr Tenzin Tenzin, du bureau de Gaborone, représentait l’OIE et a prononcé un discours d’ouverture sur l’importance de l’élimination de la rage.

La réunion a été officiellement ouverte par M. Eric Maziya, Sous-secrétaire au Ministère de l’Agriculture, qui représentait le Ministre de l’Agriculture. Il a réitéré le soutien et l’engagement sans faille du Ministère de l’Agriculture dans la lutte contre la rage à eSwatini. Il a également remercié l’OIE d’avoir facilité cette réunion et d’avoir fourni un soutien financier généreux.

.

Le Secrétaire-général adjoint du Ministère de l’Agriculture lors de son allocution d’ouverture. Crédit photo © T. Tenzin (oie) 2019

 

 

La séance d’ouverture a été suivie de quelques présentations pour se situer sur le sujet. Le Dr Bavukile Kunene, responsable pour la rage des Services Vétérinaires à eSwatini, a donné un aperçu de la situation et du programme de lutte contre la rage dans l’eSwatini.

Le Dr Tenzin a présenté les initiatives mondiales et le plan stratégique pour l’élimination de la rage (zéro à 30 ans), le Directeur de la Santé, le Dr Vusi Magagula, a présenté l’approche One Health pour la prévention et la lutte contre les zoonoses et le Dr Xolani Roland Dlamini, Directeur des Services Vétérinaires et de l’Elevage a présenté les rôles et responsabilités des différentes parties prenantes dans les programmes de prévention et de contrôle de la rage au eSwatini.

Le point focal pour la rage a ensuite présenté le projet de plan stratégique d’élimination de la rage. Cela a été suivi d’une séance de travaux en groupe et chaque responsable de groupe a fait une présentation en plénière. Les commentaires issus des travaux de groupe et des discussions de la réunion ont été intégrés au plan stratégique, qui sera lancé au cours du mois d’octobre 2019.

Photo de groupe © T. Tenzin (oie) 2019.Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

Plus d'informations :

Manzini, Swaziland (eSwatini)

Journée Mondiale de la Rage, activités au Swaziland (2008)

28/09/2008
Lecture recommandée
Partagez cet article