Addis Abeba, Ethiopie

Lancement du projet OIE "Normes pour les vaccins et approche pilote pour la lutte contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) en Afrique" (VSPA)

L’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), en association avec l’Union Africaine (UA) ont tenu le 11 et 12 février 2013, une réunion de lancement du projet «Normes pour les vaccins et approche pilote pour la lutte contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) en Afrique» au siège de l’UA à Addis-Abeba (en Éthiopie

 

Table d’honneur avec de gauche à droite : Mme Tumusiime Rhoda Peace, Commissaire de l’Union Africaine pour l’Economie Rurale et l’Agriculture et Dr. Bernard Vallat, Directeur-général de l’OIE. Crédit photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2013.

Le projet «Normes pour les vaccins et approche pilote pour la lutte contre la PPR en Afrique» vise à mettre en place une banque régionale de vaccins contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) et à élaborer une stratégie pilote pour lutter contre la maladie dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest. Le projet a également l’ambition de renforcer les capacités du Centre Pan-Africain des Vaccins Vétérinaires de l’Union Africaine (UA-PANVAC) afin d’améliorer le contrôle de qualité des vaccins PPR produits et utilisés sur le continent Africain.

La réunion a été une étape déterminante dans le déploiement effectif des trois composantes du projet et a couvert les sujets suivant :

  • Composante contrôle de qualité des vaccins avec discussions entre laboratoires produisant des vaccins PPR en Afrique et l’UA-PANVAC ;
  • Banque de vaccins avec le Botswana Vaccine Institute (BVI), qui a été retenu pour fournir les vaccins PPR suite à un appel d’offre international, lancé par l’OIE en octobre 2012. Le BVI sera –entre autres- responsable de la livraison de vaccins de haute qualité et d’assurer le transport rapide et efficace de vaccins commandés aux pays de destination ; environ 10 millions de doses de vaccin seront livrés principalement au Burkina Faso et au Ghana, ainsi qu’à une sélection d’autres pays ouest-africains ;
  • Élaboration d’une stratégie de lutte contre la PPR : le protocole des études pilotes de terrain à mettre en œuvre au Burkina Faso et au Ghana a été présenté, dans le but de fournir les pays et les partenaires avec des méthodes de lutte contre la PPR qui sont adaptés à tous les écosystèmes régionaux, ainsi que toutes les populations animales

En octobre 2012, l’OIE et la Fondation Bill & Melinda Gates s’étaient associées pour prendre en charge le contrôle de la PPR, une maladie infectieuse virale qui sévit en Afrique et qui affecte les moutons et les chèvres.

La réunion a réuni des représentants de l’OIE, la Fondation Bill & Melinda Gates, l’UA, UA-PANVAC, l’UA-BIRA, la FAO, une sélection de pays ciblés en Afrique occidentale et centrale, des représentants des laboratoires africains produisant du vaccin contre la PPR, des représentants des laboratoires de référence OIE pour la PPR et plusieurs autres partenaires, y compris les organisations régionales, les bailleurs de fonds et les partenaires techniques.

 

 

Dr George Matlho (à gauche), Directeur – exécutif du Botswana Vaccine Institute (BVI) signe le contrat pour l’établissement et la maintenance de la banque de vaccins PPR, alors que le Directeur-général de l’OIE, Dr Bernard Vallat (à droite) et le Coordonnateur du Fonds Mondial de l’OIE pour la Santé et le Bien-être Animal, Dr. Alain Dehove (centre) témoignent. Crédit photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2013.

Crédit photos (c) P. Bastiaensen (oie) 2013, sauf mentions contraires.

Liens réseaux sociaux

FLICKR
PHOTOS DE L'EVENEMENT

Album photo Flickr

Lecture recommandée
Partagez cet article