Tunis, Tunisie

Réunion régionale de l'OIE sur les maladies à transmission vectorielle en Afrique du Nord

La Représentation sous-régionale de l’OIE pour l’Afrique du Nord (basée à Tunis, Tunisie) a organisé le 3 décembre 2020 la réunion régionale de l’OIE sur les maladies à transmission vectorielle en Afrique du Nord dans le cadre des activités du REMESA (Réseau méditerranéen de santé animale).

Le webinaire a été officiellement ouvert par Son Excellence la Ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et des pêches de Tunisie (Mme Akissa Bahri, photo) qui a rappelé l’importance de ce sujet pour l’ensemble du bassin méditerranéen et a appelé à une approche régionale harmonisée pour lutter contre les maladies à transmission vectorielle, en développent un système de surveillance capable de détecter précocement les incursions de ces maladies.

Des mots de bienvenue ont également été prononcés par le Dr Mohammed Bengoumi (Représentation sous-régionale de la FAO pour l’Afrique du Nord) et le Dr Rachid Bouguedour (Représentant de l’OIE pour l’Afrique du Nord).

Le webinaire avait pour objectif de faire l’état d’avancement des activités sur les maladies à transmission vectorielle en Afrique du Nord et, plus généralement, dans le bassin méditerranéen en mettant autour de la table virtuelle tous les acteurs menant des activités dans ce domaine.

L’Afrique du Nord fait partie de la région méditerranéenne et du REMESA qui est la plate-forme des CVO où les questions communes de santé animale sont discutées. Le REMESA considère les maladies à transmission vectorielle comme un thème prioritaire pour le bassin méditerranéen.

Le webinaire a réuni environ 80 personnes en provenance des 6 pays d’Afrique du Nord (Algérie, Mauritanie, Maroc, Libye, Égypte et Tunisie) et de plusieurs organisations internationales et régionales telles que la FAO, EuFMD, AIEA, EFSA ainsi que des institutions scientifiques (CIRAD, CNVZ-Tunisie, Institut Pasteur-France, Ecole Nationale Vétérinaire de Tunisie et IZSAM, Teramo). Des réseaux tels que MediLabSecure et ERFAN ont également participé pour donner un aperçu de leurs activités liées aux maladies vectorielles. Des représentants de l’Union européenne, d’Espagne et de France étaient également présents.

Le webinaire a, en particulier, mis en évidence les défis suivants:

  • Le contexte sanitaire régional autour des maladies à transmission vectorielle;
  • La situation sanitaire des pays d’Afrique du Nord par rapport aux maladies à transmission vectorielle et les différentes stratégies de lutte mises en place;
  • État des lieux des derniers projets et sujets de recherche autour de ce sujet;
  • L’importance de développer des modèles prédictifs adaptés pour l’alerte précoce ainsi que l’identification des zones à risque pour une meilleure surveillance;
  • L’importance d’adopter une approche multisectorielle dans la région qui prenne en compte les déterminants multifactoriels de ces maladies dans l’élaboration de stratégies de lutte à long terme afin de permettre aux services vétérinaires d’être plus efficaces et mieux équipés pour fournir une réponse rapide et efficace;
  • Réalisation de sessions de formation pour le renforcement des capacités des services vétérinaires en matière de diagnostic, de surveillance et de lutte contre les maladies émergentes, en particulier, la formation pour la surveillance entomologique;
  • Développement d’une stratégie de surveillance harmonisée en Afrique du Nord avec un objectif commun de prévention et de contrôle des maladies à transmission vectorielle en profitant des nouveaux outils et technologies;
  • L’importance des outils de communication comme appui aux stratégies de santé animale à mettre en place et leur intégration dans les activités de routine des services vétérinaires (surveillance épidémiologique, suspicion, déclaration, etc.);
  • Diagnostics moléculaires et sérologiques des maladies vectorielles, analyses moléculaires et épidémiologie moléculaire, analyses bio-informatiques, pratiques de biosécurité, gestion des risques biologiques, identification des vecteurs, surveillance et contrôle des vecteurs dans le cadre de «One Health».

Téléchargez les présentations

Partagez cet article