Afrique

Une plus forte gouvernance est nécessaire pour lutter contre les superbactéries en Afrique : la résistance aux antimicrobiens menace le développement de l'Afrique

Les dirigeants de six organisations régionales d’Afrique appellent à une gouvernance plus forte pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens, ou RAM, à la veille de la Semaine mondiale de sensibilisation aux antimicrobiens (18-24 novembre).

L’émergence et la propagation de la résistance aux antimicrobiens en Afrique – où les micro-organismes tels que les bactéries, les virus, les champignons et les parasites sont résistants aux traitements antimicrobiens – compliquent la gestion de nombreuses maladies infectieuses et mettent en danger la santé et le bien-être des animaux, ainsi que la production, la sûreté et la sécurité alimentaires.

La lutte contre la RAM nécessite une approche holistique et multisectorielle. La Semaine mondiale de sensibilisation aux antimicrobiens en Afrique vise à encourager les meilleures pratiques parmi le public, les travailleurs de la santé, les agriculteurs, les professionnels de la santé animale et les décideurs politiques afin de prévenir l’émergence et la propagation d’infections résistantes aux médicaments chez les humains et les animaux.

Cette semaine marque également les deux ans de la formation d’un partenariat unique entre six organisations régionales pour faire avancer la lutte contre la RAM en Afrique, impliquant les partenaires tripartites (l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS)), le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) et le Bureau interafricain des ressources animales de l’Union africaine (UA-BIRA).

Les événements organisés en Afrique pendant la WAAW 2021 comprennent:

  • Un événement de haut niveau le jeudi 18 novembre comprenant des tables rondes avec des représentants des organisations régionales et des ministres de la santé humaine, animale et environnementale. Les six organisations régionales lanceront également un communiqué appelant à une plus grande gouvernance de la RAM en Afrique et renouvelant leur engagement à lutter ensemble contre la RAM.

 

  • Une série de tables rondes sur des questions majeures:
  • vendredi 19 novembre : réglementation et législation nécessaires à une gestion responsable des risques liés à la RAM;
  • lundi 22 novembre : mise en œuvre et financement des plans d’action nationaux sur la RAM;
  • mardi 23 novembre : leçons tirées de COVID-19 : le rôle des organisations de la société civile et des organismes professionnels dans la lutte contre la RAM;
  • mercredi 24 novembre : l’adoption d’une approche “One Health” et les mécanismes de coordination multisectorielle pour la RAM
  • Un chat twitter le dimanche 21 novembre sur la lutte contre la RAM dans le contexte africain. Participez en suivant le hashtag #AfricaWAAW.

Passez le message, pas les microbes !

Gouvernance de la RAM : La prévention de la RAM est une responsabilité partagée

Voici quelques mesures simples que les individus peuvent prendre pour réduire le risque de RAM dans leur communauté:

Soyez intelligent en matière de RAM: Rester en bonne santé en se lavant les mains fréquemment et en pratiquant une bonne hygiène, et réfléchir à deux fois et demander conseil avant d’acheter et d’utiliser des antimicrobiens. Les agriculteurs peuvent améliorer la gestion de leur exploitation, l’hygiène, le bien-être des animaux et les pratiques de biosécurité afin de prévenir les infections animales et la propagation des germes. Lorsque les animaux tombent malades, la meilleure chose à faire est de rechercher un diagnostic correct et de suivre les instructions pour administrer correctement les antimicrobiens et utiliser les vaccins lorsque cela est indiqué.

Soyez un éducateur: Pour contribuer à la sensibilisation à la RAM, une mesure simple consiste à porter du bleu pendant la Semaine mondiale de sensibilisation aux antimicrobiens. Bien qu’il s’agisse d’une menace majeure pour la santé publique mondiale, de nombreux décideurs, professionnels et le grand public restent souvent peu conscients de la RAM. Pour améliorer la visibilité de cette priorité sanitaire, les individus, les communautés et les organisations sont encouragés à porter du bleu pour mettre en lumière ce problème.

Soyez un héros de la vaccination: Pour lutter contre la RAM, il est essentiel de maintenir les gens en bonne santé afin qu’ils n’aient pas à prendre d’antimicrobiens. Faites-vous vacciner et encouragez votre famille et vos amis à se faire vacciner contre toutes les maladies pour lesquelles il existe des vaccins.

Faits concernant la RAM en Afrique

  • La RAM affecte les humains, les animaux et l’environnement.
  • La RAM pourrait tuer 4,1 millions de personnes en Afrique d’ici 2050 si nous n’agissons pas dès maintenant pour Résister à la Résistance.
  • Les pays en développement d’Afrique pourraient perdre jusqu’à 5 pour cent de leur PIB à cause de la RAM. Cela signifie que le bilan financier de la résistance aux antimicrobiens serait plus lourd que la crise financière de 2008.
  • Des infections mortelles comme la tuberculose sont devenues résistantes aux antibiotiques qui sauvent des vies. Le paludisme, qui tue chaque jour  3000 enfants en Afrique, devient résistant à un traitement autrefois efficace. Si nous ne Résistons pas à la Résistance, nous pourrions perdre ces médicaments qui sauvent des vies.
  • Le coronavirus aggrave la RAM. Une étude récente a révélé que parmi les patients hospitalisés pour une infection à coronavirus, 72 pour cent ont reçu un antimicrobien dont ils n’avaient pas besoin. Seuls 8 pour cent d’entre eux présentaient des infections pouvant être traitées par ce médicament salvateur.
En savoir plus

Résistance aux antimicrobiens

RAM

Semaine Mondiale de Sensibilisation aux AntiMicrobiens 2021

Lecture recommandée
WAAW Afrique

Communiqué des Directeurs des Institutions Régionales en Afrique pour la Semaine Mondiale de la Sensibilisation aux Antimicrobiens

18/11/2021
Lecture recommandée
AMR

Stratégie de l'OIE sur la RAM

Lecture recommandée

Contacts

Centres de contrôle et de prévention des maladies en Afrique

[email protected]

Bureau interafricain des ressources animales de l’Union africaine

[email protected]

[email protected]

FAO

Bureau régional pour l’Afrique – [email protected]

Bureau régional pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord – [email protected]

OIE

Bureau régional pour l’Afrique – Lyne Iyadi [email protected]

PNUE

[email protected]

OMS

Bureau régional pour l’Afrique – Collins Boakye-Agyemang  [email protected]

Nos partenaires

La prévention de la RAM est une responsabilité partagée

Partager sur les réseaux sociaux