Tunis

La représentation sous-régionale de l’OIE pour l’Afrique du Nord a été installée en 2009 et inaugurée en janvier 2010. Les activités de la Représentation Sous-régionale participent à la mise en œuvre du 5ième Plan Stratégique de l’OIE. Il s’agit notamment des activités suivantes :

  • Aider les pays membres de l’OIE dans la région de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) :

– à se conformer aux normes internationales dans le domaine de la santé animale et du bien-être animal, y compris en ce qui concerne l’accord SPS de l’OMC ;

– à améliorer la gouvernance et la performance de leurs services vétérinaires (processus PVS de l’OIE : évaluations PVS, analyses des écarts, tables rondes de bailleurs, mise à jour de la législation vétérinaire, etc.) ;

 

  • Fournir un appui technique aux pays membres de l’OIE dans la région de l’UMA ainsi que des conseils d’orientations politiques dans le domaine de la santé animale et du bien-être animal afin de renforcer l’engagement des services vétérinaires dans le développement et la gouvernance des politiques de santé animale, de santé publique vétérinaire et de bien-être animal ;
  • Développer et exécuter des programmes de renforcement des capacités (organisation de séminaires de formation) destinés aux Délégués permanents auprès de l’OIE et aux points focaux OIE nationaux des pays membres de l’OIE dans la région de l’UMA ;
  • Assurer, en collaboration avec le bureau FAO pour l’Afrique du Nord, la gestion du Secrétariat du Réseau méditerranéen de santé animale (REMESA) qui associe des pays de la rive sud et de la rive nord de la méditerranée avec pour objectif de coordonner et développer les actions régionales en santé animale dans la région ;
  • Assurer la gestion du Secrétariat du Réseau des établissements d’enseignement vétérinaire de la méditerranée (REEV-Med) qui regroupe des établissements d’enseignement vétérinaire (EEV) des pays du pourtour méditerranéen avec notamment pour objectif la mise en place d’un processus d’harmonisation de la formation des vétérinaires dans la région Sud de la Méditerranée en partenariat avec l’Association Européenne des Etablissements d’Enseignement Vétérinaire (AEEEV) ;
  • Soutenir les pays membres de l’OIE de la région UMA dans leurs démarches pour développer leurs dossiers officiels de statuts indemnes de maladies (fièvre aphteuse et PPR notamment).
  • Développer l’utilisation du concept de jumelage OIE dans la région UMA et soutenir la reconnaissance de nouveaux centres de référence de l’OIE (laboratoires de référence et centres collaborateurs) tout en encourageant la mise en réseau de scientifiques dans la région ;
  • Promouvoir la transparence de la situation sanitaire des maladies animales dans la région UMA en mettant à jour l’information zoo-sanitaire formelle et informelle ;
  • Appuyer des initiatives qui touchent la profession vétérinaire (développement de groupements techniques vétérinaires, GTV, par exemple) et la santé et le bien-être animal (journée mondiale vétérinaire et journée mondiale contre la rage par exemple) ;
  • Aider les pays membres de l’OIE de la région UMA à améliorer les collaborations entre les secteurs de la santé publique et de la santé animale, ainsi qu’avec les autres ministères compétents, notamment pour ce qui concerne la lutte contre la rage ou la maîtrise de l’antibioresistance (en lien avec l’initiative tripartite “une seule santé” développée par l’OMS, l’OIE et la FAO).