Outils pratiques pour la surveillance –chez les oiseaux- de l’influenza aviaire hautement pathogène dans la région Afrique australe

Dr Jeromy McKin, USDA-APHIS (à gauche) et la Dre Mpho Maja, DAH-DAFF, lors des allocutions de bienvenue. Photos © M. Letshwenyo (oie) 2018.

 

 

L’OIE, en collaboration avec le Service d’Inspection Zoosanitaire et Phytosanitaire du Ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA-APHIS) et l’Onderstepoort Veterinary Research Institute (OVI) de l’Afrique du Sud, a organisé un atelier de formation sur la surveillance de la grippe aviaire pour les Points Focaux de l’OIE pour la notification des maladies animales et ceux pour la surveillance de la faune, pour la région de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC).

L’atelier s’est tenu à l’OVI, un Centre de Référence de l’OIE, et y ont participé des représentants de l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, Madagascar, Malawi, Mozambique, Lesotho, Namibie, la République Démocratique du Congo, la Zambie et le Zimbabwe. L’atelier a été officiellement ouvert par la Directrice de la Santé Animale de la République de l’Afrique du Sud, la Dre Mpho Maja. D’autres allocutions ont été faites par les représentants de l’USDA-APHIS (M. Jeromy McKin) et de l’OIE (Dr. Moetapele Letshwenyo). Les conférenciers ont souligné l’importance de l’influenza aviaire (IA) et la menace qu’elle représente pour la vie animale et humaine dans la région et dans le monde.

Afin de cadrer les débats, l’OIE et la FAO ont fait des présentations sur la distribution régionale et mondiale de l’IA ainsi que les normes de l’OIE sur la maladie. Les pays de la SADC, touchés par la maladie (c-à-d l’Afrique du Sud, la RDC et le Zimbabwe), ainsi que l’Ouganda en Afrique de l’Est, ont présenté leurs expériences concernant les foyers, les défis, les questions socio-culturelles et politiques, ainsi que les leçons qu’ils en ont retenues. Ils ont également présenté une mise à jour sur la situation de l’IA dans leurs pays. Le reste du temps a été consacré à des démonstrations et des exercices pratiques pour les participants sur l’échantillonnage des oiseaux et de l’environnement pour la grippe aviaire, l’autopsie des oiseaux, la collecte d’échantillons d’autopsie, leur conservation, emballage et transport au laboratoire

Dr Andrea Britton, chargée de programme OIE. Toutes les photos © M. Letshwenyo (oie) 2018, sauf mention contraire.

 

Liens utiles

Partagez cet article