Actions du Projet

Les résultats des évaluations du Processus des Performance des Services vétérinaires (PVS) de l'OIE, fondé sur les normes internationales de l'OIE, façonnera les actions menées dans les pays destinataires et assura que celles-ci contribuent à l’achèvement des objectifs du projet. Pour favoriser des collaborations constructives avec des partenaires locaux et d'autres acteurs dans chaque pays destinataire, le projet s’appuie sur des mécanismes existants de l'approche « Une seule santé » et soutien leur établissement là où ils n’existent pas encore.

Les partenaires du projet s'efforcent de garantir que les échantillons soient prélevés dans le respect des normes éthiques nationales et internationales pour les humains et les animaux. Une base de données est en cours de constitution et contiendra des informations relatives aux échantillons prélevés sur les humains et les animaux au fur et à mesure de l'avancée du projet. Cette base de données, alimentera l'élaboration et/ou l'amélioration de protocoles de surveillance des MVE et d'autres maladies zoonotiques dans les pays ciblés par le projet.

Des sessions de formation à la collecte d’échantillons, au diagnostic, à l'épidémiologie, à l'évaluation, à la surveillance et à la communication des risques sont actuellement menées en suivant l’approche « Une seule santé ». Les partenaires du projet vont organiser des séminaires pédagogiques sur les maladies zoonotiques pour les établissements scolaires, les marchés locaux, les chefs locaux, les groupes religieux et les personnels de santé humaine et de santé animale du secteur public.

Objectifs et actions d'EBO-SURSY

L'approche multisectorielle « Une seule santé » est un système de coordination complexe. Dans le contexte de ce projet, les réussites et écueils rencontrés lors des collaborations entre les secteurs de santé animale, humaine et écosystèmes ainsi qu’entre les gouvernements nationaux et les organisations porteuses du projet font l'objet d'un partage d'informations afin d'améliorer les actions pédagogiques et de surveillance des maladies zoonotiques.

Communiquer sur les zoonoses au niveau de la communauté vise à sensibiliser davantage aux risques de transmission des maladies à l’interface humain-animal, à réduire les perceptions erronées à propos du danger représenté par les zoonoses et à rendre les résultats scientifiques tirés des enquêtes de terrain accessibles au plus grand nombre. Dans son ensemble, cette partie du projet cherche à faciliter la participation active des communautés dans les processus de surveillance et ainsi améliorer la situation sanitaire pour les animaux, les humains et les écosystèmes.

PÉRENNITÉ

Le projet entier est conçu dans une optique pérenne, en particulier, à travers le partage des résultats, l'implication des populations concernées et la formation des professionnels des secteurs de la santé humaine, animale et de l’environnement, afin qu'ils soient capables de poursuivre les actions engagées au-delà de la fin du projet.