• SVSDC+R

    (SVSDC) RENFORCEMENT DES SERVICES VETERINAIRES DANS LES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT (AFRIQUE)

    Améliorer les Services Vétérinaires en Afrique pour une gouvernance efficace, et assurer la sécurité sanitaire, la sécurité alimentaire et la sécurité sanitaire des aliments pour ses citoyens

    Financé par l'Union Européenne   (2015 - 2019)
  • SVSDC+R

    (+R) PROJETS PILOTES POUR L'ELIMINATION CHEZ L'HOMME DE LA RAGE CANINE

    Programme continental : banque de vaccins rage
    Programme régional : coordination dans le Maghreb
    Programme national : appuyer l'élimination au Kenya


    Financé par l'Union Européenne    (2015 - 2019)

  • SVSDC+R

    FORMATION DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR PRODUITS VETERINAIRES
    (participants anglophones)

    Ezulwini, Swaziland
    6 - 8 décembre 2017

    Photo (c) E. Erlacher - Vindel (oie) 2017

  • SVSDC+R

    FORMATION DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LABORATOIRES VETERINAIRES
    (Pan-Africain)

    Harare, Zimbabwe
    29 novembre - 1 décembre 2016

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016

  • SVSDC+R

    FORMATION PRATIQUE DE MARQUAGE ET CAPTURE DE CHIENS ERRANTS OU AGRESSIFS

    Tunis, Tunisie      10 - 11 mai 2017

    Photo (c) Municipalité de Tunis (Tunisie) 2017

  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE II) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LA COMMUNICATION VETERINAIRE
    (Pan-Africain)

    Tunis, Tunisie      26 - 28 juin 2018

    Photo (c) B. Lafia (OIE) 2018

     

  • SVSDC+R

    LANCEMENT DE LA CAMPAGNE 2017 DE VACCINATION CONTRE LA RAGE DANS LE COMTE DE SIAYA (KENYA)

    Bondo, Siaya, Kenya
    19 avril 2017

    Photo (c) Matthew Muturi (ZDU) 2017

  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE V) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LA FAUNE SAUVAGE
    (participants anglophones).

    Kasane, Botswana
    7 - 9 novembre 2018

    Photo (c) K. Mpedi (oie) 2018

     

  • SVSDC+R

    LANCEMENT DU COMITE NATIONAL DE COORDINATION DE L'ELIMINATION DE LA RAGE AU KENYA (NRECC)

    Nairobi, Kenya
    5 août 2016

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016

  • SVSDC+R

    ATELIER REGIONAL D'ORIENTATION ET DE FORMATION SUR LE PROCESSUS PVS
    (participants anglophones)

    Johannesbourg, Afrique du Sud
    26 - 28 juin 2018

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2018

  • SVSDC+R

    HARMONISATION DES HABILITATIONS A EXERCER (PROFESSION VETERINAIRE) REGION SADC.

    Birchwood Hotel
    Johannesbourg, Afrique du Sud
    14 - 16 novembre 2017

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2017


  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE IV) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LA FAUNE SAUVAGE
    (participants anglophones).

    Parc National du Lac Nakuru
    Nakuru, Kenya
    22 - 24 novembre 2016

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016

  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE II) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LE BIEN-ETRE ANIMAL
    (Pan-africain).

    Maseru, Lesotho
    9 -12 novembre 2018

    Photo (c) M. Letshwenyo (oie) 2016

     

  • SVSDC+R

    FORMATION NIVEAU EXPERT POUR POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LA NOTIFICATION DE MALADIES ANIMALES
    (participants anglophones).

    Formation niveau expert sur le Système Mondial d'Informations Zoo-Sanitaires (WAHIS)
    Charm-el-Cheikh, Egypte
    1 - 3 novembre 2016

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016

  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE I) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LA COMMUNICATION VETERINAIRE
    (participants anglophones)

    Mombasa, Kenya
    27 - 29 septembre 2016

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016

     

  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE I) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LA COMMUNICATION VETERINAIRE
    (participants anglophones)

    Mombasa, Kenya
    27 - 29 septembre 2016

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2016

  • -

    SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE III) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LES ANIMAUX AQUATIQUES
    (Pan-Africain)

    Dar es Salaam, Tanzanie
    4 - 6 décembre 2018

    Photo (c) P. Bastiaensen (oie) 2018



  • SVSDC+R

    FORMATION (CYCLE IV) DE POINTS FOCAUX NATIONAUX POUR LES PRODUITS VETERINAIRES
    (participants francophones)

    Dakar, Sénégal
    21 - 23 mars 2016


    Photo (c) M. Szabo (oie) 2016

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
 

RENFORCEMENT DES SERVICES VETERINAIRES DANS LES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT (AFRIQUE)

training

 

Le Projet Renforcement des Services Vétérinaires dans les Pays en Voie de Développement est un Projet d’une durée de 3 ans, financé par l’Union européenne, à travers le Parlement européen et la Commission européenne, visant à une amélioration des Services Vétérinaires en Afrique pour une gouvernance efficace, et assurer la sécurité sanitaire, la sécurité alimentaire et la sécurité sanitaire des aliments pour ses citoyens.

 

Le Projet cible spécifiquement la mise en conformité des Services Vétérinaires africains avec les normes de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) en matière de qualité des Services Vétérinaires.



Ces normes et lignes directrices internationales de l’OIE constituent la base des évaluations indépendantes extérieures conduites dans les pays sur la qualité des Services Vétérinaires et des systèmes de santé animale. Ces dispositions ont été adoptées démocratiquement par tous les Membres de l’OIE. Une méthodologie spécifique a été mise au point et l’OIE a publié un «Outil OIE pour l’évaluation des Performances des Services Vétérinaires» (l’Outil PVS de l’OIE) qui est au cœur du présent Projet car il permet aux Services Vétérinaires nationaux d’établir quel est actuellement leur niveau de performance, d’identifier des lacunes et faiblesses par rapport aux normes internationales de l’OIE, et de définir leurs priorités.

 

Le Projet est constitué de deux composantes. La première composante porte sur le renforcement des Services Vétérinaires nationaux en Afrique (résultats escomptés 1 - 3), et la seconde sur la lutte contre la rage et l’élimination de cette maladie au Kenya et en Afrique du Nord (résultats escomptés 4 - 5). Au total il y a donc 5 résultats à atteindre :

 

Progressivement mettre les services vétérinaires nationaux en conformité avec les normes de l'OIE à travers la mise en œuvre des missions du Processus PVS de l'OIE et de leurs recommandations.

 

Améliorer le cadre législatif des services vétérinaires africains.


Développer un système, basé sur l’Outil PVS, permettant aux Communautés Economiques Régionales (REC) d'exploiter les données provenant des missions nationales du Processus PVS, menées dans leurs États-Membres pour développer, par exemple, des plans d'investissements régionaux.

Au niveau national, appuyer la mise en œuvre du Plan stratégique national pour l’élimination de la rage humaine au Kenya, en collaboration avec des partenaires concernés.

 


Au niveau régional, mettre en place une banque régionale OIE de vaccins pour la rage canine en Afrique et fournir une expertise technique pour l'élaboration et la mise en œuvre de stratégies régionales (en Afrique du Nord).

Le projet a débuté en décembre 2015 et se termine en décembre 2018. Le budget total du projet s'élève à 3,5 millions d'euros

 

 

PROGRESSIVEMENT METTRE LES SERVICES VETERINAIRES NATIONAUX EN CONFORMITE AVEC LES NORMES DE L'OIE A TRAVERS LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS DU PROCESSUS PVS DE L'OIE ET DE LEURS RECOMMANDATIONS

 

training

 

Le Processus PVS constitue une évaluation et une analyse de la manière dont un pays peut améliorer ses politiques et stratégies visant à promouvoir une gouvernance vétérinaire efficace et durable.

 

cliquez l'image pour l'agrandir

 

En Afrique, 51 pays, et plus spécifiquement 51 Services Vétérinaires, participent activement à ce processus et sont chargés d’identifier leurs principaux problèmes ou besoins, et de définir des stratégies et des activités pour améliorer leur fonctionnement et le respect des normes internationales de l’OIE.

 


Les rapports de mission PVS documentent les résultats de ces missions et fournissent aux gouvernements des plans d’action détaillés et des programmes.

 


Le Projet SVSDC+R a pour but de soutenir le suivi et la mise en œuvre des recommandations des évaluations des Performances des Services Vétérinaires (PVS), y compris en renforçant l’élaboration des cadres réglementaires requis, à travers des efforts de formation à l’échelle régionale, des appuis au niveau national et en aidant les Communautés Economiques Régionales (CER) à concevoir des plans et des programmes d’investissement efficaces et durables au niveau régional ou sous-régional, sur la base d’évaluations de pays basées sur le PVS.

 


Un forum de réflexion sur le Processus PVS, financé en partie par le projet SVSDC + R, a récemment eu lieu (avril 2017) et a formulé des recommandations pragmatiques, susceptibles de contribuer à la réalisation des objectifs susmentionnés, en particulier en ce qui concerne l'engagement avec les Communautés Economiques Régionales, l’intégration des missions du Processus PVS dans les cycles de planification stratégique des Services vétérinaires et de leurs ministères de tutelle, ainsi que le soutien au renforcement des compétences au sein des pays en matière d’auto-évaluation et la formulation de missions PVS-sur-mesure, par ex. en mettant l'accent sur la résistance aux antimicrobiens ou l'éradication de la peste des petits ruminants (PPR).

 


Douze (12) missions du Processus PVS sont programmées d’ici la fin du projet. Jusqu'à présent, toutes les missions ont été financées grâce à d’autres sources de financement. Toutefois, à partir d'août 2017 toutes les missions du Processus PVS en Afrique seront réalisées sur fonds du projet SVSDC + R

 

 

AMELIORER LE CADRE LEGISLATIF DES
SERVICES VETERINAIRES AFRICAINS

 

 

La législation vétérinaire est un élément essentiel des dispositions nationales qui permettent aux autorités vétérinaires de remplir leurs fonctions clés, notamment la surveillance épidémiologique, la détection précoce et la notification des maladies animales (y compris les zoonoses), la réaction rapide aux urgences sanitaires, ainsi que leur prévention et leur contrôle, la sécurité sanitaire des aliments d'origine animale et le bien-être animal ainsi que la certification sanitaire appropriée des animaux et des produits d'origine animale destinés à l'exportation. Face à la croissance du commerce mondial et aux changements climatiques conduisant à l'émergence ou la ré-émergence de certaines maladies susceptibles de franchir rapidement les frontières internationales, les Services vétérinaires doivent être soutenus par une législation moderne et efficace. C’est la raison pour laquelle l’élaboration et la mise en œuvre efficaces de la législation sont inscrites parmi les 47 compétences critiques identifiées dans l’Outil PVS de l’OIE pour l’évaluation des Performances des Services Vétérinaires.

 


Le projet SVSDC+R soutient la modernisation de la législation vétérinaire à travers le Programme d’Appui à la Législation Vétérinaire (PALV) de l’OIE. À la suite d’une évaluation des performances des services vétérinaires réalisée à l’aide de l’Outil PVS, et sur simple demande des Membres sur une base volontaire, l’OIE conduit des missions pour porter assistance aux gouvernements désireux de moderniser l’arsenal législatif national et aide, par ce moyen, les services vétérinaires à se conformer aux normes de l’OIE.

 


Au terme d’une mission d’identification initiale, le pays peut demander à l’OIE de poursuivre sa collaboration en signant une convention d’assistance, dans l’objectif de moderniser la législation vétérinaire nationale. Moyennant un protocole d'accord, le pays fournit alors les moyens nécessaires (telle qu'évaluée par la mission) pour rédiger une nouvelle législation et l'OIE fournit un expert pour conseiller le pays. Ce suivi - conseil est principalement assuré par correspondance (à distance) complétée, sur une période de 12 mois, par une ou deux missions de l’expert dans le pays. L'OIE peut également obtenir la participation d'autres experts au cours de l’exécution du protocole d'accord. Ces accords sont mis en œuvre (en date du 31 mai 2017) dans les pays suivants :

 

Burkina Faso
Côte d’Ivoire
Gabon
Maurice
Ouganda (clôturé)
Sénégal
Tunisie

 

 

DEVELOPPER UN SYSTEME, BASE SUR L’OUTIL PVS, PERMETTANT AUX COMMUNAUTES ECONOMIQUES REGIONA-LES D'EXPLOITER LES DONNEES PROVENANT DES MISSIONS NATIONALES DU PROCESSUS PVS, MENEES DANS LEURS ÉTATS-MEMBRES POUR DEVELOPPER DES PLANS D'INVESTISSEMENTS REGIONAUX

 

training

 

L'OIE développera et validera une méthodologie basée sur une analyse approfondie des rapports du Processus PVS, réalisés dans un pays, en particulier les rapports PVS d'Analyse des Ecarts. La méthodologie identifiera les éléments à prendre en compte lors de l'élaboration d'un plan régional de développement ou d’investissement, ainsi que les parties prenantes qui devront être consultés (à tous les niveaux : national, régional et international). La méthodologie permettra également d’identifier où, quand et comment les pays partenaires peuvent investir de manière optimale et efficace, pour ensuite identifier les investissements susceptibles de pouvoir être menés au niveau régional.

 

Par ailleurs, cette méthodologie sera validée avec les partenaires impliqués dans le secteur de l’élevage en Afrique, y compris l'UA-BIRA, la FAO et les Communautés Economiques Régionales (CER).

 

Enfin, l’approche sera validée à travers deux projets (sous) régionaux d'investissement en Afrique.

 

L'OIE travaille actuellement à la conception d'une base de données qui permettrait de capter des informations d'une manière standardisée. Au centre de cette démarche, le concept de « profils - pays », c'est-à-dire le nombre et la présentation d’informations qui devraient être disponible pour tout pays engagé dans le Processus PVS, permettant aux parties intéressées de les exploiter, que ce soient des agences techniques (régionales et internationales), des CER ou des bailleurs de fonds


PROJETS PILOTES EN FAVEUR DE L'ELIMINATION CHEZ L'HOMME DE LA RAGE TRANSMISE PAR LES CHIENS

training

 

La rage est l’une des zoonoses les plus mortelles pouvant être transmise d’un animal à l’homme, femme ou enfant. Chaque année, elle tue jusqu’à 70 000 personnes dans le monde, principalement des enfants dans les pays en développement. Plus de 95% des cas humains de rage sont dus aux morsures de chiens et contrairement à beaucoup d’autres maladies, nous disposons déjà de tous les outils nécessaires pour son élimination. En étroite
coopération avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’OIE s’est engagée dans un programme ambitieux de vaccination des chiens à grande échelle, afin d’éliminer la rage de manière définitive, et d’éviter de nouvelles mortalités humaines en savoir plus : www.oie.int/rage

 

Le Projet SVSDC encourage ces efforts en Afrique à trois niveaux: un programme pilote national pour soutenir l’élimination de la rage dans certaines régions administratives du Kenya, un programme régional pour soutenir la coordination et l’harmonisation des efforts de lutte contre la rage dans certains pays du nord de l’Afrique et l’établissement d’une Banque de Vaccins Antirabiques de l’OIE pour l’Afrique, capable de fournir des vaccins de qualité pour la vaccination des chiens sur réception d’une demande formelle d’un Pays Membre de l’OIE

 

cliquez l'image pour l'agrandir

 

 

AU NIVEAU NATIONAL, APPUYER LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE NATIONAL POUR L’ELIMINATION DE LA RAGE HUMAINE AU KENYA, EN COLLABORATION AVEC LES PARTENAIRES

 

Dans le cadre d'un vaste consortium de bailleurs, agences techniques et organisations de la société civile, l'OIE, grâce au projet SVSDC + R, soutient la mise en œuvre du Plan stratégique pour l'élimination de la rage humaine au Kenya d'ici 2030.

 

Ce Plan stratégique définit les différentes étapes envers une réduction systématique du risque de la rage par la vaccination-en-masse de chiens, la prophylaxie ante- et post-exposition et la vulgarisation / sensibilisation. Cette stratégie est basée sur les activités prévues par les Ministères de la Santé et de l'Agriculture, de l'Elevage et des Pêches au niveau national, conformément à l'approche échelonnée du GARC pour l'élimination de la rage (Stepwise Approach to Rabies Elimination ou SARE) ; permettant de passer d'un état endémique à une absence de la maladie. Six (6) étapes sont anticipées, chaque étape prévoyant un ensemble d'activités qui sera basé sur la phase précédente afin de réduire progressivement le risque de la maladie.

 

 

 

 

   
cliquez l'image pour télécharger le document

 

Le présent projet soutient l’étape 1 et 2 de cette stratégie dans un certain nombre de comtés au Kenya et en informe la communauté internationale à travers le réseau approprié du GARC pour l’Afrique (Pan-African Rabies Control Network ou PARACON) tout au long de sa mise en œuvre.

 


En août 2016, un Comité national de coordination pour l'élimination de la rage (NRECC) a été mis en place et est responsable de la coordination de la mise en œuvre de la stratégie d'élimination de la rage.

 

En outre, un téléphone vert (gratuit) pour signaler les morsures de chien a été mis en place et 400 000 doses de vaccins antirabiques ont été livrées à partir de la banque de vaccins antirabique de l'OIE en octobre 2016 et en octobre 2018.

 


A ce jour (août 2018), 151 000 chiens ont été vaccinés dans le comté de Siaya depuis décembre 2016 et une surveillance active de la rage est en cours dans les comtés de Siaya, Kitui, Machakos, Nandi, Kisumu et Makueni, accompagnée d’études sur l’écologie des chiens

 

 

AU NIVEAU REGIONAL (1), FOURNIR UNE EXPERTISE TECHNIQUE POUR L'ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DE STRATEGIES REGIONALES (EN AFRIQUE DU NORD)

 

training

 

Dans la région de la Méditerranée, le Réseau Méditerranéen de Santé Animale, REMESA, joue un rôle central de coordination en facilitant la définition d'une approche régionale pour le contrôle et l'éradication de la rage, ainsi que la mise en place de campagnes de vaccination de masse de chiens errants. Le réseau REMESA repose sur les Services vétérinaires de chaque pays, qui souscrivent à ses objectifs.

 

Le projet SVSDC+R couvre un certain nombre de pays REMESA en Afrique du Nord, à savoir :

 

Algérie,

Maroc

Tunisie.



Grace à la banque de vaccins antirabiques de l'OIE, un total de 500 000 doses de vaccins a été livré à la Tunisie afin d'appuyer sa campagne de vaccination.

 

Les Services Vétérinaires de la Tunisie ont bénéficié de deux ateliers de formation (mai et septembre 2017) visant la gestion de populations de chiens errants (principalement les techniques de capture). Par la suite, un premier Centre Municipal pour la stérilisation et la vaccination des chiens errants a été établi à Tunis

 

 

 

AU NIVEAU REGIONAL (2), METTRE EN PLACE UNE BANQUE REGIONALE OIE DE VACCINS POUR LA RAGE CANINE EN AFRIQUE

 

training

 

Début 2016, l'OIE a lancé un appel d'offres international, en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la sélection de fabricants de vaccins antirabiques, afin de poursuivre l'approvisionnement du mécanisme de banque de vaccins contre la rage de l'OIE, initialement établi en 2012.

 

Cet appel a permis, en outre, de relancer la concurrence entre les fabricants de vaccins.

 

À la suite des réunions du comité d’ouverture des offres et du comité de sélection pour la banque de vaccins antirabiques de l'OIE, deux fabricants de vaccins antirabiques ont été sélectionnés et approvisionnent actuellement la banque de vaccins contre la rage.

 

Suite à une demande formelle reçue par l'OIE de la part du

 

Kenya en 2016 et en 2018,

Tunisie en 2017 et en 2018,

Erythrée en 2018, et

Bénin en 2018,

plus d'un millions de doses de vaccins contre la rage ont été livrés par l'intermédiaire de la banque de vaccins antirabiques de l'OIE sur fonds du projet SVSDC+R.

 

Grace au fonds d’autres projets gérés par l'OIE ou par des bailleurs de fonds à l'OIE, l'OIE a également pu fournir des vaccins antirabiques à d'autres pays.

 

En Afrique, les pays bénéficiaires incluent jusqu'à présent :

Gambie,

Mali,

Namibie,

Sénégal,

Tanzanie et

Togo

grâce aux projets gérés par l'OIE;

 

Burkina Faso,

Ghana et

Tanzanie

grâce aux achats (directs) de pays;

 

Tchad et

Mali

grâce aux achats facilités par l’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse ;

 

Afrique du Sud

République Centrafricaine (RCA) et

Tanzanie

grâce à l'appui de l'OMS, et

 

Côte d'Ivoire

grâce à l'appui de la FAO.

 

 

Avec le concours de SVSDC+R, plusieurs outils de communication ont été développés pour promouvoir le concept de banque de vaccins antirabiques de l'OIE en Afrique et au-delà

 

cliquez l'image pour visionner l'infographie


 

cliquez l'image pour télécharger la
brochure en Français

 

 

cliquez l'image pour télécharger la
brochure en Arabe

 

 

RENFORCEMENT DES CAPACITES (FORMATIONS DE POINTS FOCAUX)

training

 

Les efforts de l’OIE en matière de renforcement des capacités se concentrent sur l'amélioration de la compréhension des normes internationales, directives et concepts y relatifs, en matière de santé animale, santé publique vétérinaire, bien-être animal et commerce, ainsi que sur l'appui à la participation des pays membres dans ses processus normatifs.

 

Le renforcement des capacités est mené dans tous les domaines liés aux mandats de l'OIE et cible les Délégués de l'OIE ainsi que 8 catégories de points focaux sur des sujets spécifiques.

 

Des séminaires de formation sont organisés région par région (niveau continental ou sous-régional, par affiliation linguistique) et adaptés aux spécificités des régions respectives.

 

Dans le cadre du projet SVSDC+R, le renforcement des capacités porte sur les points focaux nationaux suivants:

 

Communication vétérinaire

Diagnostic de laboratoire

Faune sauvage (surveillance)

Notification des maladies animales (WAHIS)

Produits vétérinaires (médicaments et vaccins)

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet SVSDC+R est entièrement financé par le Parlement Européen et sa coordination et régie est confiée aux Service Européen d'Actions Externes (EEAS) de la Commission Européenne (Union Européenne).

 

 

 

LIENS

1. OIE

2. OIE Afrique

3. OIE Portail Processus PVS

4. OIE Portail Rage

5. OIE Portail Banque de Vaccins Rage

6. Rabies - free Kenya (Kenya indemne de rage)

7. OMS Portail Rage (en Anglais exclusivement)

8. OIE - OMS Conférence Mondiale Rage (2015)

9. Journée Mondiale contre la Rage (GARC) (an)

10. Alliance Mondiale de Lutte contre la Rage (GARC)

11. Réseau Pan-Africain de Lutte contre la Rage

 

 

 

 

DOCUMENTS POUR TELECHARGEMENT

1. Wakhusama et al. (2017) The World Organisation for Animal Health (OIE) engagement towards rabies elimination in Africa. JVMOH (sous presse)

 

2. Alessandro Ripani & Kaouther Oukaili (2018) Rabies Elimination in Tunisia. (OIE News, septembre 2018) En Anglais

 

3. Samuel Wakhusama (2018) Rabies Elimination in Kenya. (OIE News, septembre 2018) En Anglais

 

4. OIE Infographie banque de vaccins antirabiques

 

 

 

 

 

VIDEOS PRODUITS AVEC LE CONCOURS DU PROJET SVSDC+R

 

 

 

 



ARCHIVES DES ACTUALITES (EVENEMENTS PARTIELLEMENT OU ENTIEREMENT FINANCES PAR SVSDC+R)

09.2019 Remise de vaccins antirabiques au Zimbabwe (Harare)

............................................................................................

07.2019 Remise de vaccins antirabiques au Lesotho (Maseru)

............................................................................................

07.2019 La rage en Afrique du nord (Tunis)

............................................................................................

05.2019 Formation - Orientation Processus PVS de l’OIE (Afrique du Sud) (Onderstepoort)

............................................................................................

12.2018 Formation point focaux animaux aquatiques (Dar es Salaam)

............................................................................................

11.2018 Formation points focaux faune sauvage (Kasane)

............................................................................................

10.2018 Formation points focaux bien-être animal (Maseru)

...........................................................................................

06.2018 Formation - Orientation Processus PVS de l’OIE (Afrique) (Johannesbourg et Dakar)

............................................................................................

06.2018 Formation points focaux communication vétérinaire Afrique (Tunis)

............................................................................................

04.2018 La rage en Afrique australe (Windhoek)

............................................................................................

03.2018 Formation - Orientation Processus PVS de l’OIE (Ethiopie) (Addis Abéba)

............................................................................................

01.2018 Formation points focaux produits vétérinaires (Abidjan)

............................................................................................

12.2017 Formation points focaux produits vétérinaires (Ezulwini)

............................................................................................

11.2017 Harmonisation des habilitations à exercer dans la région SADC (Johannesbourg)

............................................................................................

05.2017 Atelier OIE marquage et capture de chiens errants et agressifs (Tunis)

............................................................................................

05.2017 Harmonisation des AMM produits vét. (Johannesbourg)

............................................................................................

12.2016 Formation points focaux laboratoires (Harare)

............................................................................................

11.2016 Formation points focaux faune (Nakuru)

............................................................................................

11.2016 Formation (expert) WAHIS 2 (Egypte)

............................................................................................

10.2016 Formation communication vét. (Bamako)

............................................................................................

09.2016 Formation communication vét. (Mombasa)

............................................................................................

 

 



CONTACTS OIE

Dr. Samuel Wakhusama (Nairobi)
Dr. Rachid Bouguedour (Tunis)
Dr. Moetapele Letshwenyo (Gaborone)
Mr. Stéphane Renaudin (Paris, banque de vaccins)
Ms. Emily Tagliaro (Paris, autres)

 

 


version pour impression

 
rr-africa